SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2022, Tuesday |

Mikati met en garde contre le danger de la démarche judiciaire dans le dossier bancaire

Le Conseil des ministres a tenu une session ordinaire cet après-midi au palais du gouvernement, sous la direction du Premier ministre Najib Mikati et en présence des ministres. Les ministres absents sont : Firas Abyad, Hector Hajjar, et Issam Sharaf El-Din.

Au début de la session, le Premier ministre a souhaité la bienvenue au nouveau ministre de l’Information, Ziyad Makari, en lui souhaitant de réussir. Il a également salué les efforts déployés par le ministre de l’information par intérim, le juge Abbas Halabi. Le Premier ministre a déclaré : « En ce qui concerne les élections parlementaires, les efforts déployés par le ministère de l’Intérieur et le ministre personnellement pour achever la première étape liée aux nominations ont été réussis, et le nombre de candidats a donné une indication supplémentaire de la détermination à réaliser ce droit (les élections), et le gouvernement est déterminé à le mener. Dans le discours que j’ai prononcé pour annoncer ma réticence à me présenter aux élections, j’ai expliqué les raisons qui m’ont poussé à prendre cette décision, notamment ma confiance dans la nécessité de tenir le processus électoral à l’écart de toute considération personnelle. Dans le gouvernement de 2005, j’ai souhaité que tous les ministres ne se présentent pas, Aujourd’hui, j’espérais que l’expérience serait répétée, mais nous ne pouvons que souhaiter à notre collègue, le Ministre Georges Bushekian, tout le succès possible dans sa candidature aux élections. »

Le Premier ministre a ajouté : « Sur la question de la sécurité alimentaire, nous avons tenu hier une longue réunion pour compléter les décisions prises lors de la dernière session du Conseil des ministres. Les ministres concernés ont présenté les mesures qui ont été prises ou qui sont en cours de mise en œuvre, et je renouvelle ici ce que j’ai confirmé précédemment, que les besoins alimentaires sont traités, avec prudence, et que rien ne justifie la panique qui a eu lieu. J’ai demandé à le Ministre de l’Economie d’avoir entre les mains un tableau de tous les produits nécessaires au panier alimentaire libanais, et les quantités disponibles ou dont nous avons besoin jusqu’à la fin de cette année. De nombreux pays ont exprimé leur volonté de nous fournir du blé et tout autre matériel. Au Conseil des ministres, nous suivrons ce dossier avec clarté et insistance. Quant au dossier de l’électricité, depuis le début de nos fonctions gouvernementales, nous avons convenu d’accélérer l’achèvement d’un plan global pour ce secteur, et nous avons accepté en principe le plan établi par le ministre de l’Énergie. »

Mikati a poursuivi : « Sur la question de l’Université libanaise, la situation n’est pas bonne parce qu’il y a des questions qui doivent être décidées, et il y a quatre décrets qui doivent être présentés au Conseil des ministres, et nous suivrons le dossier avec le ministre de l’éducation pour décider ce qui est approprié. »

Quant au dossier de la justice et du pouvoir judiciaire, Mikati a déclaré : »il y a une impression générale que certains de ce qui se passe dans la justice n’est pas lié aux principes judiciaires. Ce qui se passe dans le dossier bancaire est incorrect. Notre priorité était et restera les droits des déposants, et c’est ce sur quoi nous concentrons dans tous les plans que nous élaborons, mais la manière voyante et policière dont est abordé le dossier des droits et des affaires judiciaires liés aux banques est dangereuse et saperait la confiance qui existe encore dans le système bancaire, et les déposants en paieront à nouveau le prix. Le dossier sera suivi par le Ministre de la Justice pour rétablir la situation. »

    la source :
  • NNA