SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 19 September 2021, Sunday |

Mikati : Nous ne laisserons pas le dossier du navire iranien exposer le Liban au danger et aux sanctions

Le Premier ministre désigné Najib Mikati a averti que le Liban était menacé de disparition, appelant à l’existence d’un gouvernement « au moins » pour empêcher l’effondrement.

Mikati a confirmé, dans une interview accordée à Al-Hadath, que « le gouvernement sera formé et que je traiterai positivement le processus de formation », et que « la récusation n’est pas sur mon agenda pour le moment ».

Il a poursuivi : « Il y a d’immenses obstacles, et j’espère les surmonter, et le président de la République, Michel Aoun, sait très bien où se trouvent les obstacles. »

Concernant l’atmosphère des rencontres avec le président Aoun, Mikati a déclaré : « Certaines réunions avec le président sont positives et d’autres négatives », notant que « certains de ceux qui participent à la formation du gouvernement, traitent comme si nous étions à l’époque de la constitution d’avant Taëf. »

Il a ajouté : « Il n’y a aucun problème à interroger le premier ministre intérimaire, Hassan Diab, sur le dossier de l’explosion du port, mais la méthode de convocation du premier ministre démissionnaire l’a montré comme s’il était accusé, et la position des anciens premiers ministres ne vise pas à protéger une partie. »

Concernant les navires pétroliers iraniens, Mikati a déclaré : « Nous sommes contre toute question qui porte atteinte aux intérêts du Liban, et le Liban ne sera que dans l’étreinte arabe. »

Mikati a souligné que « c’est mon rôle de distancer le Liban de toute frappe », notant que « la période de formation du gouvernement se rétrécit, et je suis toujours positif et optimiste pour trouver des solutions. »