SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 December 2021, Sunday |

Ministère de la Santé: Nous enquêtons sur les décès récents et l’étendue de leur lien avec le vaccin

Le ministère de la Santé publique a confirmé, dans un communiqué, que «depuis le lancement du plan national de vaccination, il a enquêté sur tous les cas signalés d’effets secondaires dangereux et non dangereux des vaccins, en coordination entre le comité de pharmacovigilance du et des comités scientifiques spécialisés qui s’assurent de la pertinence de ces symptômes pour les vaccins. Du point de vue scientifique et médical, notant que le Liban est l’un des rares pays à avoir décidé d’adopter cette procédure similaire aux pays développés. En conséquence, les causes des décès rapportés par les médias et les sites de médias sociaux font l’objet d’une enquête et de leur pertinence pour recevoir le vaccin.

Le ministère a également confirmé qu’il annoncerait «en toute transparence le rapport final qu’il rédige conformément aux principes».

Rappelant ce que l’Organisation mondiale de la santé confirme que les bénéfices du vaccin vont bien au-delà de ses effets secondaires, elle a appelé les citoyens à « ne pas hésiter à communiquer avec elle et à signaler ce qu’ils ressentent des symptômes résultant de la réception du vaccin, ou il est suspecté qu’ils le sont, car la notification précoce est une nécessité préventive et médicale.  »

Le ministère a attiré l’attention des citoyens sur le fait qu’il est «la référence fiable pour l’information sur chaque cas avec tous ses détails».