SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 September 2022, Tuesday |

Ministère de l’énergie : La fumée noire est due au redémarrage de la centrale d’Al-Zouk après un arrêt complet

Le Ministère de l’Energie et de l’Eau et Electricité du Liban ont déclaré dans un communiqué que « l’utilisation de fuel de catégorie B dans la centrale thermique d’Al-Zouk et Al-Jiyeh est un cas exceptionnel qui vise à empêcher les gens de tomber dans l’obscurité totale durant le mois de septembre ».

Le communiqué indique que « cette décision a été prise sur la base des directives du Premier ministre, en accord avec le Conseil d’administration de l’Electricité du Liban, et son but est d’alimenter en électricité, à titre exceptionnel, les principaux services publics tels que le port, l’aéroport, les institutions d’eau et autres, jusqu’à l’arrivée de la cargaison de gasoil en provenance d’Irak, qui a été retardée en raison des récents événements sécuritaires en Irak. »

Il a également regretté « tout dommage environnemental causé par la fumée noire, et le préjudice causé à nos populations vivant à proximité de la centrale, parce qu’il est le résultat du redémarrage de la centrale alors qu’elle est soumise à un arrêt total, suite à l’instabilité du réseau liée à la rareté du carburant par rapport à la capacité du réseau », et il a ajouté : « Cette émission de fumée, va durer pendant de courtes périodes, en attendant que ce qui est nécessaire soit fait sur le système de contrôle et de surveillance par les suppléants. »

Le communiqué a souligné que « l’Electricité du Liban a déclaré qu’elle attendra pour remettre en service le groupe de production, qu’il soit déposé avec l’approbation écrite de la Présidence du Conseil des Ministres, à la demande du Procureur de l’Environnement au Mont-Liban, afin qu’il puisse être redémarré, en notant que la direction de la centrale Al-Zouk est absolument incapable de respecter la non-émission de fumée noire, mais va arrêter la centrale lorsque cela se produira. »