SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 December 2022, Sunday |

Ministre de l’Economie : Les pertes ne peuvent pas être compensées par l’argent des citoyens

« La question des prix des denrées alimentaires est la préoccupation de tous les citoyens, et nous l’avons vu la semaine dernière depuis que le taux du dollar a diminué », a déclaré le ministre de l’Economie, Amin Salam.

« Depuis mon entrée en fonction, j’ai commencé à tenir des réunions avec le syndicat des importateurs et les supermarchés et j’ai écouté leurs préoccupations », il a déclaré dans une interview télévisée avec LBC.

« En tant que ministère, le tableau a été clarifié en deux parties, et la première est que la question concernait les supermarques en question, ce qui montre qu’il y a environ 150 supermarchés, et il y a un contact avec le ministère et un engagement envers ses prix et nous avons promis au capitaine du supermarché qu’avec la baisse du dollar, nous devons trouver un prix juste pour tous », a déclaré Salam.

Il a déclaré « Le grand défi est qu’il y a environ 22 000 magasins qui ne sont pas sous le syndicat et sont répartis dans toutes les régions libanaises, et nous essayons de communiquer avec eux par l’intermédiaire de représentants du ministère, donc il y a un retard dans le mécanisme de réduction des prix ».

« Le prix que nous avons demandé est le prix de 15 000 livres libanaises, et nous espérons qu’il n’y aura pas d’augmentation de 4 000 lires comme auparavant », a déclaré Salam.

Il a dit « On ne peut pas dire que les mesures du ministère ne progressent pas ou ne tardent pas, et lorsque le rôle de supervision sera aboli, nous verrons ce qui s’est passé dans le passé », ajoutant que « le marché libre n’a pas été appliqué avec précision, et si nous abordons la situation du Liban et la situation des pays européens, la comparaison n’existe pas ».

« Les commerçants ne peuvent pas compenser leurs pertes dans les poches des citoyens », a déclaré Salam.