SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 December 2021, Wednesday |

Ministre de l’Intérieur: l’appel du CPL n’affectera pas le déroulement et le sort du processus électoral

Le ministre de l’Intérieur et des Municipalités, Bassam Mawlawi, a affirmé que « l’appel déposé par le Mouvement Patriotique Libre contre la loi électorale n’affectera pas le déroulement et le sort du processus électoral. S’il est accepté, la loi sera appliquée dans sa forme originale. »

Mawlawi a déclaré à MTV: « Le ministère de l’Intérieur est prêt à appliquer la loi et à organiser des élections législatives entre le 21/03/2022 et le 21/05/2021. Faire appel des délais ne constituera pas une excuse pour echouer les élections, car ces délais sont exclusivement administratives et nous pouvons les respecter. »

Il a souligné que « quant au vote des expatriés pour six représentants, il y a une grande difficulté à les répartir de manière sectaire sur les continents.Et le processus d’enregistrement des expatriés et de vérification de leurs données au ministère de l’Intérieur a lieu dès que les noms sont reçus par elle.Le délai s’étendant du 20 novembre 2021 au 30 novembre 2021 est suffisant pour inscrire tous les expatriés souhaitant exercer leur droit de vote, et leur nombre a atteint à ce jour environ 150 mille inscrits auprès du Ministère de l’Intérieur, sur 180 mille. »

Il a ajouté: « La carte magnétique nécessite une préparation, un coût élevé et des tests avant les élections afin d’éviter tout dysfonctionnement soudain qui pourrait empêcher le déroulement des élections. Par conséquent, si l’appel lié à la carte est accepté, il peut ne pas être appliqué même si cela est stipulé par la loi d’origine, à l’instar de ce qui s’est passé en 2018. »

En réponse à une question sur la nécessité de nommer un conseil de surveillance avant le 20 novembre, Mawlawi a déclaré: « Même si la nomination n’est pas faite, le conseil de surveillance actuel restera en place jusqu’à ce que le nouveau conseil soit nommé. »