SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Mouawad: Je n’accepte pas d’être candidat pour un certain parti

Le député Michel Mouawad a souligné qu’il est avec un programme de sauvetage clair, ajoutant : « Nous devons rassembler les forces du changement pour désigner un candidat capable de sauver, et malgré tout ce qui se dit dans les médias aujourd’hui, 44 députés ont voté pour moi et ce soutien pratiquement avec les députés qui étaient absents de la session atteint le nombre de députés à 50 voix comme nous avons constaté la diminution du nombre de livres blancs. »

Mouawad a ajouté depuis la Chambre des représentants : « Le mot élection ne circule plus dans les médias comme si le droit présidentiel attendait un règlement international, à cause du contrôle des armes illégales et du mini-État, et nous sommes arrivés à cette situation à cause de cette logique et du contrôle du mini-État comme si la démocratie n’existait plus au Liban. »

Il a également souligné qu’« il est le candidat pour le retour de l’Etat libanais et je n’accepte pas d’être candidat pour un parti particulier, mais mon titre principal est la restauration de la souveraineté et du droit, et il y a plusieurs difficultés et je connais leur existence et je remercie les députés qui votent pour moi et leurs voix s’élèvent de session en session malgré ces obstacles ».

Mouawad a remercié les Libanais pour la confiance et le soutien sincère car les partis du système sont « paralysés » dans l’Etat, et aux députés qui n’ont pas encore pris de décision je leur dis que ce mérite est de sauver le pays.

Il a conclu : « Je suis un candidat indépendant soutenu par les Forces, la Rencontre démocratique et les indépendants, et je ne suis pas contre la vie des partis au Liban parce que la vie politique doit être une démocratie basée sur les partis, pas sur le peuple, mais la logique de construction de l’État est une autre affaire, car je n’accepte pas d’entrer dans un certain ministère où chaque étage appartient à un parti particulier. »