SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 January 2023, Friday |

Nasrallah réunit Frangieh et Bassil pour se préparer à l’étape de « l’après élection »

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a reçu vendredi soir les dirigeants du Courant patriotique libre et du Mouvement Marada, Gebran Bassil et Sleiman Frangieh, rivaux politiques l’un de l’autre mais tous deux proches du Hezbollah.

Cette réunion est considérée comme une tentative du Hezbollah d' »arranger les relations entre les alliés » et de « réduire le niveau » des disparités en vue des élections parlementaires et de leurs suites.

Dans un communiqué très court, le Hezbollah a déclaré que son chef avait organisé un repas de rupture du jeûne (Iftar) avec Bassil et Frangieh, ainsi qu’avec d’autres personnalités.

Au cours du repas de l’Iftar, les participants ont discuté de la situation politique au Liban et dans la région, a ajouté le communiqué du Hezbollah, sans donner plus de détails.

Frangieh et Bassil sont décrits comme des « alliés fidèles du Hezbollah ».

Les deux hommes sont des rivaux potentiels pour la présidence lors du vote prévu en octobre 2022 pour succéder à Michel Aoun, le beau-père de M. Bassil. Ils sont également originaires de deux régions proches du nord du Liban.

De profondes divergences entre eux ont empêché leur alliance électorale en 2018 et feront probablement de même lors des élections législatives prévues le 15 mai.

Il s’agit de la première rencontre entre les deux partis depuis des années.

Nasrallah cherche depuis un certain temps à rassembler ses alliés, entre autres efforts pour réduire les zones de différence entre tous ses alliés et rapprocher leurs points de vue.

Dans le passé, les différences entre les alliés du Hezbollah n’affectaient pas les questions stratégiques.

Malgré les différences politiques et les luttes électorales entre le Mouvement Marada et le Courant patriotique libre, un espace commun entre eux subsistait, à savoir leur alliance avec le Hezbollah.

Frangieh avait récemment confirmé dans une interview télévisée qu’il n’était pas intéressé par la protection de Bassil, ni par sa mise à l’écart.

Il ne semble pas que la réunion soit liée aux élections, dont les préparatifs sont terminés.

Qassem Kassir, un chercheur politique qui suit l’évolution du Hezbollah, estime que la réunion tripartite « est destinée à l’après-élection. »

« Le Hezbollah veut organiser les rangs de ses alliés pour cette prochaine étape, et forme ainsi une coalition organisée qui peut gérer les questions et les dossiers dans la phase post-électorale », a expliqué Kassir.

Aussi, Kassir a noté que le Hezbollah est en train « d’organiser ses rangs et les rangs de ses alliés pour une étape qui nécessite des positions unifiées ».

Et le chercheur a poursuivi en soulignant que les résultats des élections permettront de clarifier de nombreuses questions et que cette réunion s’inscrit dans le cadre des efforts du Hezbollah pour trouver des terrains d’entente entre ses alliés, une tâche à laquelle il travaille depuis un certain temps.

La période post-électorale comprendra les négociations finales avec le Fonds monétaire international, la formation d’un gouvernement et l’élection d’un nouveau président libanais.

En outre, il faudra résoudre les questions en suspens telles que la démarcation des frontières maritimes avec Israël et l’extraction de l’énergie du Liban. Et Kassir refuse de dire que la réunion est liée aux prochaines élections présidentielles.

    la source :
  • Asharq Al-Awsat