SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 19 October 2021, Tuesday |

Nasrallah s’engage à apporter de l’essence et des médicaments iraniens au Liban

Des sources ont révélé les détails d’une session interne qui a réuni le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, avec un certain nombre de ses partisans, soulignant que « la crise va durer des années et ils doivent être patients car la situation en Iran est difficile. »

Nasrallah a déclaré : « Un groupe de frères du Hezbollah est actuellement en Iran pour terminer la discussion sur la question de l’essence et du diesel, et nous l’apporterons bientôt, que ce soit par voie terrestre ou maritime », notant que « la décision est difficile et demande du temps et du travail. »

Nasrallah avait promis depuis longtemps de faire venir de l’essence et du diesel d’Iran, malgré sa connaissance de l’impossibilité du dossier, d’autant plus que Téhéran fait l’objet de sanctions qui empêchent les pays d’en importer.

Le secrétaire général de la milice « Hezbollah » a également expliqué que « la crise de la médecine fait partie des priorités du parti ».

Il a répondu au refus libanais d’importer des médicaments iraniens en déclarant : « ceux qui disent que les médicaments iraniens sont du poison, ce qu’ils ne leur prennent pas, et le parti apportera des médicaments iraniens sur le marché libanais. »

Il est à noter qu’il y a des mois, des voix d’objection au sein de l’environnement du Hezbollah ont commencé à s’élever contre les conditions économiques et sociales dont ils souffrent, et les tentatives faites par le parti pour faire taire son auditoire par l’établissement des institutions alimentaires qui fournissent des matériaux à des prix subventionnés n’ont pas réussi, en plus les libanais ont refusé l’achat des certaines denrées alimentaires importées d’Iran, en raison de sa mauvaise qualité.