SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 September 2022, Thursday |

Nasrawi révèle à SBI les produits exclus de la décision du ministère de l’industrie

Commentant la décision du ministre de l’Industrie, George Boushekian, d’interdire l’exportation de produits alimentaires manufacturés au Liban, le vice-président de l’Association des industriels, George Nasrawi, a déclaré : « Nous, en tant qu’association des industriels et des commerçants et en tant que syndicat des propriétaires des industries alimentaires, nous sommes d’accord avec la décision émise par le Conseil des ministres qui est en accord avec Boushekian d’interdire l’exportation des produits alimentaires afin de préserver la continuité de la sécurité alimentaire pour le peuple libanais. »

Nasrawi a indiqué dans une interview à « Sawt Beirut International » que la décision inclut tous les produits alimentaires. Il a révélé qu’il était en contact avec Boushekian, qui a expliqué qu’il y aura des exceptions qui seront déterminées lundi lors d’une réunion avec ce dernier afin de préserver l’exportation qui fait entrer des devises fortes au Liban.

Il a souligné que les produits alimentaires les plus importants qui ne doivent pas être exportés par crainte de pénurie sur le marché local sont l’huile végétale en plus du blé.

Il a dit : « Les produits qui seront exclus sont le café, les noix, les jus de fruits et l’eau ». Nasrawi a souligné que la valeur des exportations libanaises au cours de l’année dernière s’est élevée à environ 2,7 milliards de dollars, alors qu’elle avait auparavant atteint environ 4,5 milliards de dollars.

Il pense que les prix des denrées alimentaires vont augmenter en raison de l’augmentation des prix des matières premières importées par le Liban, notant que toutes les industries au Liban sont des industries de transformation et que peu de produits sont fabriqués à 100% au Liban, comme les légumes et certains produits céréaliers.

Il a expliqué que l’augmentation du coût du transport maritime due à l’augmentation des prix du carburant se traduira par une augmentation des prix. Il a abordé les problèmes dont souffre le secteur industriel, surtout après la décision du Royaume d’Arabie Saoudite d’empêcher l’entrée des produits libanais, ce qui a affecté négativement le secteur, car il y a des usines qui exportent uniquement vers l’Arabie Saoudite.

Nasrawi a rassuré que le stock en huile et en blé est suffisant pour un mois et demi, indiquant que le travail est en cours pour assurer des alternatives avant que le stock soit épuisé, soulignant qu’il n’y aura pas de coupure dans ces matières.

    la source :
  • Sawt Beirut International