SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 February 2023, Friday |

Nouveaux procès contre le juge Al-Bitar

Les députés Ali Hassan Khalil, Ghazi Zuaiter et Nohad al-Machnouk s’apprêtent à déposer une demande judiciaire demain, vendredi, devant l’Autorité générale de la Cour présidée par le président du Conseil supérieur de la magistrature, le juge Souhail Abboud, pour savoir l’autorité judiciaire ayant le pouvoir du dessaisissement d’Al-Bitar. Et cela après avoir déposé trois plaintres, une devant la Cour d’appel pénale de Beyrouth dirigée par le juge Nassib Elia, et deux devant les Cours civiles de cassation dirigées par les juges Janet Hanna et Naji Eid, et toutes été rejetées par raison d’incompétence, car l’enquêteur judiciaire n’est ni l’un des juges d’appel ni l’un des juges de cassation.

Une référence légale a révélé à « Sawt Beirut International » que le député Nohad Al-Machnouk a déposé une plainte devant l’Autorité générale de la Cour de cassation pour accuser l’État concernant les « erreurs commises par le juge Al-Bitar ». Il a souligné que cela « suspendrait les enquêtes et toutes les mesures prises par Al-Bitar dès qu’il serait informé de son contenu, jusqu’à ce qu’une décision soit rendue par cette autorité pour l’accepter ou le rejeter ».

De sa part, le juge Al-Bitar a envoyé au ministère public discriminatoire la décision du Conseil suprême de la défense et du ministre de l’Intérieur Bassam al-Mawlawi, qui ont refusé d’autoriser des poursuites contre le directeur général de la sécurité de l’État, le général de division Tony Saliba, et le directeur général de la sécurité publique, le général de division Abbas Ibrahim. Et il a demandé de les accuser pour pouvoir les interroger et les poursuivre.

    la source :
  • Sawt Beirut International