SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 25 September 2022, Sunday |

Nouvelle initiative de la Banque du Liban?

Le gouverneur de la Banque du Liban a fait la déclaration suivante:

Après le succès de la circulaire 154 et l’engagement des banques envers ses composantes, la BDL lance une initiative visant à réconforter les Libanais en suivant les lois et les principes du travail de la Banque du Liban, malgré la crise quie est aggravée par l’absence d’un gouvernement efficace qui entreprendrait les réformes nécessaires et rétablirait les relations arabes et internationales du Liban ainsi que la confiance interne et externe. Cette initiative est basée sur:

Premièrement: La Banque du Liban négocie actuellement avec les banques libanaises dans le but d’adopter un mécanisme par lequel les banques commencent à rembourser progressivement les dépôts qui existaient avant le 17
octobre 2019 et comme ils le sont devenus le 31 mars 2021, dans toutes les devises.

Dans ce but, la Banque du Liban a demandé aux banques de lui fournir des données pour faire un plan dans lequel des sommes en environ 25000 dollars seraient versées, en dollars américains ou en toute devise étrangère, en plus de ce qui lui est égal en libanais.Ces sommes seront réparties sur une période à déterminer prochainement par la Banque du Liban. Il est prévu que le paiement commencera à partir du 30 juin 2021, en condition de l’obtention d’une couverture légale.

Deuxièmement: La Banque du Liban lance la plate-forme SAYRAFA, c’est-à-dire la plate-forme électronique pour les opérations de change avec la participation des banques et des bureaux de change.Cette plate-forme presente en termes de transparence les prix et ses abonnés mais’elle n’inclue pas les caissiers illégaux. La Banque du Liban diffusera des circulaires au public dès la réception de la réponse de Son Excellence le Ministre des Finances, comme stipulé par la loi.

La Banque du Liban interviendra lorsque cela sera nécessaire pour contrôler les fluctuations des prix du marché des changes, sachant que le prix sera déterminé par le mouvement du marché qui sera ouvert aux individus et aux institutions.

Troisièmement: contrairement à ce qui est répandu dans certains médias, la Banque du Liban assure toujours la vente du dollar aux banques au taux de change officiel pour les matières premières que le gouvernement a décidé de soutenir, et elle s’est engagée à les vendre. Et le dollars est au prix officiel pour tous les crédits approuvés par les références officielles, et la banque. La Banque centrale effectue ces opérations quotidiennement et en conséquence.

D’autre part, et afin de préserver la continuité de l’approche de subvention comme l’exige l’intérêt suprême libanais et l’intérêt des déposants, et dans le respect de la loi monétaire et du crédit, la Banque du Liban a envoyé des lettres aux ministères compétents afin de rationaliser le soutien et ell attend des réponses réalistes pouvant être mises en œuvre légalement.

La Banque centrale du Liban a adopté, depuis longtemps, des politiques proactives afin de garantir la poursuite du financement des besoins fondamentaux du Liban et des Libanais. Si la banque centrale n’anticiper pas l’avenir et collecter ses réserves en devises étrangères grâce à une ingénierie financière et des opérations qui ont montré leurs avantages en ces jours difficiles, le Liban n’aurait pas été pu financer ses besoins, en particulier pour les segments les plus nécessiteux de la société, et n’aurait pas pu résister pendant de nombreux mois malgré le grand vide gouvernemental.

Notre initiative d’aujourd’hui,qui cherche à rationaliser les subvention, est dans la tentative de trouver des solutions alternatives et temporaires et n’annule pas notre appel aux responsables pour accélérer les solutions radicales passant par les réformes et le progrès économique.