SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 January 2023, Friday |

Pénurie sévère de farine… Peut-on assister à une nouvelle crise du pain ?

Le chef du Syndicat des propriétaires de boulangerie du Nord-Liban, Tarek Al-Mir, a confirmé la tendance à « l’escalade au cas où les choses resteraient aussi compliquées. »

Il a déclaré lors d’une réunion au siège du syndicat à Tripoli : « Il est urgent que tout le monde accorde plus d’attention aux pains des gens, la seule substance pour laquelle la négligence est considérée comme un mépris du sort et de la force des gens. »

Et il a souligné qu’ « il y a une grave pénurie de farine, classe (85) à la suite du rationnement électrique sévère dont souffrent les moulins, en plus de la non-utilisation du carburant diesel en raison de ses prix élevés et de la non-attribution du ministre de l’économie (Amin Salam) des droits des moulins, ce qui entraîne une pénurie dans la production de pains en grand nombre des boulangeries du nord, qui ne reçoivent pas un quart de la valeur qu’elles recevaient auparavant, ce qui encourage et facilite le travail du marché noir. »

Al-Mir a appelé le ministre de l’économie à « trouver une solution à ce problème, en facilitant les affaires des moulins et en livrant aux fours les quantités émises par le ministère de l’économie », mettant en garde contre « le retour de la crise du pain et le transfert des moyens de subsistance vers le marché noir, et c’est une nouvelle affliction supplémentaire que les gens ne peuvent pas supporter. »

En outre, le syndicat a appelé à la tenue d’une assemblée générale la semaine prochaine pour discuter des mesures possibles au cas où les questions évidentes et de subsistance de base ne seraient pas résolues.