SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 20 May 2022, Friday |

Perturbation forcée de certains ports jusqu’à vendredi

Le chef du Syndicat des Agents Maritimes au Liban, Marwan Al-Yaman, a indiqué dans un communiqué, « L’interruption forcée des quais d’exploitation de certains ports libanais, en particulier le port de Beyrouth, en raison de facteurs météorologiques et de l’impact des courants marins qui empêchent la manipulation sûre des marchandises, l’expédition et le déchargement, obligeant les navires à attendre et à subir des pertes quotidiennes, ou à décharger dans d’autres ports libanais si les capacités techniques et les normes de sécurité maritime sont disponibles. »

Il a expliqué que « le port de Beyrouth enregistre de graves encombrements depuis des jours », prévoyant que « certains navires à quai ne pourront pas reprendre leur travail avant vendredi prochain, le 28 janvier, et donc que le taux de retard pour l’importation et l’exportation de marchandises s’étendra d’une semaine à plus de 10 jours pour certains navires, qu’ils se trouvent dans les eaux territoriales libanaises ou qu’ils arrivent successivement ».

Il a souligné que « les coûts et les pertes résultant de la congestion et des perturbations retombent sont supportés par les compagnies maritimes, qui n’ont pas décidé d’appliquer des augmentations aux propriétaires des marchandises jusque-là, sachant que l’application de la prime de congestion est un principe de fonctionnement bien connu et qu’elles y recourent parfois pour réduire les pertes des compagnies maritimes. »