SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 February 2023, Saturday |

Poursuite de 7 personnes dans l’affaire du meurtre d’un soldat de la FINUL

Une source judiciaire a révélé à l’Agence France Presse que le pouvoir judiciaire libanais a accusé sept personnes, dont un détenu qui a été remis par le « Hezbollah » à l’armée libanaise, dans l’affaire des tirs sur une patrouille du bataillon irlandais opérant au sein de la Force intérimaire des Nations unies au Sud-Liban (FINUL) qui ont entraîné la mort d’un de ses membres.

Elle a expliqué que « le commissaire du gouvernement auprès du tribunal militaire, le juge Fadi Akiki, a inculpé le détenu, Muhammad Ayyad, pour avoir tué le soldat irlandais et tenté de tuer ses trois camarades, en leur tirant dessus avec une mitrailleuse militaire. »

Il a également inculpé quatre personnes dont les identités sont connues et qui se cachent, et deux autres qui ne sont pas identifiées, pour les crimes d’avoir tiré avec une arme non autorisée, d’avoir détruit le véhicule militaire et d’avoir intimidé ses membres.

La source a déclaré : « Akiki a transmis le dossier avec le détenu au premier juge d’instruction militaire, Fadi Sawan, pour qu’il mène des investigations et établisse les mandats judiciaires nécessaires. »

Le 25 décembre, une source de sécurité a déclaré à l’AFP que la remise du tireur principal est intervenue « dans le cadre de la coopération du Hezbollah avec l’enquête menée par les services de renseignement de l’armée. »

    la source :
  • AFP