SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 21 October 2021, Thursday |

Président Aoun : le Liban compte sur la solidarité internationale pour atteindre ses buts

Le Président de la République, le Général Michel Aoun, a souligné que le gouvernement libanais a été formé conformément au mécanisme constitutionnel après une crise politique prolongée, et qu’il s’est engagé à mettre en œuvre les réformes financières et économiques urgentes et nécessaires, et à lutter contre la corruption. Il a déclaré : « Le début a été l’entrée en vigueur de l’audit juri-comptable, que je me suis engagé envers le peuple libanais et la communauté internationale à mettre en œuvre conformément aux principes de transparence et de responsabilité, dans les comptes de la Banque du Liban, et il sera appliqué à tous les comptes publics. »

Et le Président a ajouté : « comme nous comptons sur la communauté internationale pour financer des projets vitaux dans les secteurs public et privé afin de relancer le cycle économique et créer des opportunités d’emploi, nous comptons également sur elle pour nous aider à récupérer les fonds de contrebande résultant de crimes de corruption. »

Le Président de la République a abordé la question des Syriens déplacés et des charges qu’elle fait peser sur le Liban, et a réitéré l’appel à l’aide de la communauté internationale, « mais en premier lieu, elle doit œuvrer pour le retour en toute sécurité des déplacés dans leur pays. Le Liban confirme son refus de toute forme d’intégration des réfugiés, et renouvelle son refus de toute forme d’installation des réfugiés palestiniens. »

En outre, le Président de la République condamne toute tentative d’atteinte aux frontières de la zone économique exclusive du Liban et adhère à son droit sur les richesses pétrolières et gazières qui s’y trouvent.

Il a ajouté : « Le Liban exige la reprise des négociations indirectes pour démarquer les frontières maritimes du sud conformément aux lois internationales, et confirme qu’il ne reculera pas et n’acceptera aucun compromis. Et le rôle de la communauté internationale est de se tenir à ses côtés. »

Le président Aoun a présenté les problèmes auxquels le Liban est confronté aux niveaux sanitaire, économique, financier, social et de vie, en plus de la tragédie de l’explosion du port de Beyrouth, remerciant toute l’aide humanitaire qui est parvenue à notre peuple, et saluant tout effort international pour réhabiliter et développer le port. Il a réitéré la demande aux pays qui ont des informations et des données qui aident l’enquête de les fournir à la justice libanaise lorsque cela est nécessaire.

Puis, il a souligné que les crises des deux dernières années au Liban et dans le monde « ont conduit à retarder l’achèvement des procédures liées à la création de l' »Académie de l’Homme pour la Convergence et le Dialogue », mais le cours des événements et l’intensification des conflits dans l’océan réaffirment l’importance de cette initiative, appelant tous les pays amis et frères à rejoindre ceux qui ont exprimé son désir de signer un accord pour la création de l’académie.

De plus, le Président de la République a considéré que ce que New York a subi il y a 20 ans comme la plus grande opération terroriste, a également eu des répercussions énormes au niveau mondial, et une guerre contre le terrorisme a parfois frappé et déçu d’autres, et « plusieurs peuples, en particulier dans notre région, ont payé un prix élevé pour cette guerre, la mort, la destruction et le déplacement, Aujourd’hui, ces peuples soignent leurs blessures et tentent de se lever comme New York s’est levé avant, parce que la volonté de vivre reste plus forte que tout terrorisme. »

Les positions du Président Aoun ont été exprimées lors du discours qu’il a prononcé au nom du Liban, lors de la 76ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies qui s’est tenue à New York, à laquelle le Président de la République a participé par le biais de la technologie vidéo, dans lequel il a abordé la réalité du Liban et les défis auxquels il est confronté.