SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 January 2023, Sunday |

« Président Aoun : Toutes les installations ont été fournies. Mais le premier ministre désigné n’a pas tenu compte du principe de partenariat.

« Jusqu’au dernier moment de mon mandat constitutionnel, je chercherai avec les bonnes personnes restantes dans ce pays à restaurer l’état d’où elles ont fait des ravages et des destructions », a déclaré le président Michel Aoun dans une interview complète au magazine de Lebanese general security.

« Assez d’aveuglement derrière notre sectarisme et les dirigeants qui n’ont pas réussi à construire l’Etat, et les Libanais devraient chercher la naissance d’une nouvelle classe politique qui réalisera un Etat civil moderne », a-t-il déclaré, ajoutant que le problème n’est pas dans la constitution mais dans son incapacité à la mettre en œuvre.

« Toutes les facilités nécessaires pour former un gouvernement, mais le Premier ministre désigné n’a pas pris en compte le principe du partenariat national, des concessions sont exigées aujourd’hui de tous et ce dont nous avons besoin, c’est d’une pause de conscience, et la France cherche à travers son président Emmanuel Macron à trouver un terrain d’entente sur le sauvetage au Liban », a-t-il dit.

« Les auteurs du crime d’effondrement financier, certains d’entre eux, sont toujours au pouvoir et au pouvoir à ce jour et ils cherchent désespérément à obtenir l’impunité », a déclaré Aoun. Il a souligné que les avantages électoraux parlementaires et municipaux en 2022 se tiendraient à temps, et que certains pays « veulent utiliser la question des personnes déplacées comme un document dans la solution politique », et « je n’ai fait aucun effort pour aider à assurer le retour des Syriens déplacés au Liban ».