SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 19 October 2021, Tuesday |

Qu’a démenti l’avocat du général de division Abbas Ibrahim ?

Le cabinet de l’avocat Karim Pakradouni a émis ce qui suit :

En réponse à la lettre émise par M. Khaled Al Sheikh, directeur de la National Bonds Company (UAE), l’avocat Karim Pakradouni a dirigé son agence au nom du général de division Abbas Ibrahim le 07/05/2021 la lettre de réponse suivante :

Notre agence, au nom du général de division Abbas Ibrahim,

En référence à une lettre que vous avez émise le 15/06/2021 (dont une copie est jointe en tant que lien), qui a été publiée sur les réseaux sociaux, dans laquelle vous confirmez que le solde du compte de votre client s’élevait à 3876000 USD. (Trois millions huit cent soixante-seize mille dollars américains), nous vous présentons ce qui suit :

Premièrement: Le client a été surpris par le livre susmentionné, dans son intégralité et en détail, dans la forme et le contenu, car il n’y avait absolument aucun compte avec vous. Sur le plan de la forme, le nom dans ce livre contient une faute d’orthographe, ce qui indique que vous n’avez pas de compte ouvert par le mandant. De plus, l’adresse mentionnée dans l’introduction de ce livre n’est pas l’adresse du mandant, mais plutôt l’adresse de votre entreprise. Par conséquent, l’expéditeur de ce livre ne sait pas écrire le nom du client et ne connaît pas son adresse, ce qui confirme également dans la figure que vous n’avez aucun compte ouvert par le client.

Deuxièmement : En ce qui concerne le contenu, ce qui a été mentionné dans votre livre constitue une distorsion délibérée de la vérité et trompeuse, et le client a subi un préjudice moral, d’autant plus qu’il a été mentionné dans le cadre d’une campagne de diffamation qui a touché le client via les réseaux sociaux. .
Nous confirmons que le client n’a ouvert aucun compte chez vous, qu’il s’agisse d’un compte de crédit ou de débit, et qu’il n’a pas connaissance d’un tel compte avant de regarder ce qui a été publié sur les réseaux sociaux, et tout ce qui est contenu dans ce livre n’est pas liés à la vérité. »

Dans son livre, Pakradouni a demandé au Cheikh de « publier une déclaration pour réfuter ce qui a été dit dans le livre du 15/06/2021 et de nous fournir une copie de cette déclaration, dans les vingt-quatre heures à compter de la date à laquelle nous vous informons de notre présente lettre.
Ou nous devrons malheureusement prendre les mesures légales appropriées contre vous et/ou votre entreprise.