SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 October 2021, Thursday |

Qu’a dit l’Assemblée générale française ?

Annahar

Mardi dernier, le député français Gondal Royer a recommandé, dans le cadre des recommandations de la commission de défense de l’Assemblée générale française lors de l’évaluation du rôle des forces armées françaises au Moyen-Orient, « la formation urgente à Beyrouth d’un groupe de travail international sous l’égide des Nations Unies et de la Banque mondiale afin d’intensifier l’action humanitaire (alimentation, médecine, soins, écoles…) et de développement (eau, électricité…) ».

« Nous encourageons la France et ses partenaires arabes et occidentaux à soutenir les Forces armées libanaises et les Forces de sécurité intérieure afin d’éviter leur effondrement et de poursuivre leur ascension opérationnelle face à Daech et autres menaces (trafic de drogue…) », Royard a souligné.

Il espère que « c’est la France, ses partenaires, et les Nations unies qui assureront la tenue des élections législatives, municipales et présidentielles en 2022 ».

Il a souligné que « les Libanais doivent pouvoir s’exprimer librement pour le changement ».