SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 23 October 2021, Saturday |

Qu’a dit l’Association des consommateurs à propos de la circulaire 158 ?

L’«Association des consommateurs» a estimé dans un communiqué que «depuis 20 mois, les déposants attendent des solutions claires et transparentes à leur crise, alors cette circulaire n°158 leur est parvenue».

Et elle a estimé que la décision de « retirer l’argent en dollars » est venue tardivement, et en dehors de tout plan global pour faire face aux graves crises du pays.

Elle a estimé que ces décisions n’avaient pas permis de maintenir la stabilité économique et sociale.

Elle a souligné que « la résolution 158 est la continuation de la politique des hérétiques du passé. Par conséquent, le « marché libre du dollar » s’est empressé d’atteindre les limites de 19 000 livres.

Et elle a souligné, « le troisième cadeau le plus dangereux, est présenté par le souverain aux banques, et encore des poches des déposants, est le gel de plus de 20 milliards de dollars, avec zéro pour cent d’intérêt, appartenant à environ 700 mille des comptes que les déposants ne pourront réclamer pendant une période de cinq ans, et ce sont des fonds qui peuvent être vendus comme instruments au profit des banques.

Et elle a estimé que « les dégâts ne se limitent pas aux déposants, mais ont plutôt accéléré l’effondrement du pouvoir d’achat de tous les Libanais de plus de 35% en moins d’un mois, ce qui est plus terrible, d’autant plus qu’il n’y a pas de place pour une quelconque augmentation. en salaires. »

Quant à la solution, elle a estimé que « le parlement devrait émettre une loi sur le contrôle des capitaux dans le cadre d’un plan intégré pour sortir de la crise et payer les dépôts dans leur devise d’origine ».

Et elle a exprimé sa volonté de « contester la circulaire 158 devant le tribunal ».

Il a averti les déposants que « les banques et les signatures qu’ils demandent sont illégales et que la collecte des droits des déposants exige de la patience et de la solidarité au lieu d’être soumise à une perte de 80 à 90 % de vos dépôts ».