SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2022, Wednesday |

Qu’a dit le ministre de l’Agriculture Abbas Hajj Hassan aujourd’hui?

Le ministre de l’Agriculture Abbas Hajj Hassan a souligné, devant la délégation de la Fédération générale des syndicats agricoles du Liban, que « le dossier de la culture du cannabis à des fins médicales est un dossier économique fondamental par excellence, car il constitue une bouée de sauvetage pour le Liban, et car c’est une bonne alternative aux cultures interdites.  »

« Grâce à cela, nous pouvons devenir des partenaires de la communauté internationale pour assurer la sécurité sanitaire, d’autant plus que les lois réglementaires ont été publiées, et nous n’avons qu’à publier des décrets réglementaires et former l’organisme de réglementation pour commencer à délivrer des licences », a-t-il déclaré.

Il a souligné qu' »il y aura un plan de travail intégré et des projets à travers le pays, d’autant plus que les gens veulent sauver le pays ».

Les recherches avec la délégation ont également abordé le dossier de la préservation de l’Oronte et de travailler à l’élaboration des cadres nécessaires au processus d’arpentage des 300000 hectares appartenant à la commune, en plus de protéger la production agricole libanaise de légumes et de pommes de terre d’une concurrence déloyale.

La délégation a appelé à « l’activation du Conseil supérieur de l’agriculture et à la lutte contre la concurrence illégale pour que les Syriens déplacés investissent dans le secteur agricole, à augmenter le budget du ministère de l’Agriculture et à fournir des financements de donateurs internationaux pour des projets d’infrastructure et le développement du secteur agricole.  »

Le ministre de l’Agriculture a également reçu une délégation de l’Union générale du travail dirigée par Bechara Al-Asmar, et les recherches ont porté sur la stratégie agricole et le développement du secteur agricole, la cherté de la vie subie par le citoyen, et le coût de production. La recherche comprenait également l’organisation d’une réunion agricole au siège de l’Union générale du travail.

Hajj Hassan a souligné « la nécessité d’établir de bonnes relations avec le Royaume d’Arabie saoudite et d’organiser des relations avec la Syrie », et a annoncé « des mesures de contrôle plus strictes et croissantes sur les exportations agricoles à l’aéroport et aux ports ».