SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 31 January 2023, Tuesday |

Qu’ont dit les deux chefs du Barreau de Beyrouth et de Tripoli ?

Les bâtonniers des barreaux de Beyrouth et de Tripoli, Melhem Khalaf et Muhammad Al-Murad, ont estimé dans un communiqué que « la tragédie du Akkar, dimanche à l’aube, a ébranlé la conscience de chaque citoyen, mais de chaque être humain ».

Et ils ont dit: « Nous avons souffert à mort, lors de notre tournée d’hier dans le gouvernorat privé du Akkar, à la recherche de mots, d’une position ou d’une action qui console notre peuple dans ces régions blessées et fières, la carrière des héros, alors nous nous arrêtons. sur les sujets suivants:

– D’abord, comme il est triste de voir des gens paniqués, ne sachant pas vers qui se tourner et à qui s’adresser pour rechercher leurs blessés et disparus.

– Et combien il est nécessaire qu’une cellule de crise centrale soit mise en place avec un numéro d’appel unifié pour recevoir les appels des personnes, les rassurer, répondre à leurs besoins urgents, et compléter les analyses ADN nécessaires.

– Deuxièmement, ce crime est extrêmement grave dans ses termes, ses causes, ses circonstances et ses conséquences au niveau national, et il est nécessaire de le renvoyer au Conseil de la magistrature ; Les familles des victimes et des blessés ont le droit absolu d’accompagner les enquêtes pour clarifier tous les faits et déterminer les responsabilités, et dans un procès équitable, afin de traduire les auteurs en justice, et de faire valoir leurs droits personnels, en afin d’obtenir justice.

– Troisièmement, les barreaux de Beyrouth et de Tripoli mettent toutes leurs capacités juridiques à la disposition des familles des victimes, des blessés et des personnes affectées dans cette tragique affaire, et ils sont tout à fait disposés à affecter des avocats bénévoles, à les accompagner juridiquement et judiciairement pour la fin.

Il a conclu: « Mes condoléances aux familles des victimes et à tous les Libanais. «