SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 31 January 2023, Tuesday |

Qu’a dit Saadeh à « Sawt Beirut International » ?

Le dollar est au seuil des 17 000, et les Libanais souffrent de l’incendie des prix des denrées alimentaires, qui ont augmenté d’une manière qui ne correspond pas à la hausse du dollar, mais la dépasse de plus de 50 % et il n’y a pas de responsabilité ou supervision.

Quant à la question de l’électricité, il n’y a rien de mal à cela, car les « compteurs » pour les heures d’électricité sont devenus inutilisables et les foyers sont revenus aux lanternes à pétrole et aux bougies, le cas échéant.

Les propriétaires de générateurs préviennent qu’ils atteindront le stade de l’arrêt de leurs générateurs en cas d’épuisement du fioul, au milieu de l’échange d’accusations entre eux et le ministère de l’Énergie. Le chef de l’Association des propriétaires de générateurs, Abdo Saadeh, a confirmé à « Sawt Beirut International » que le processus d’extinction des générateurs approche à grands pas après l’épuisement des réserves de carburant, notant que le besoin quotidien de cette substance est estimé à 5 millions de litres. .

Saadeh a ajouté, malgré les pertes et les souffrances que nous subissons en termes de coût des pièces détachées, des huiles, des « filtres » et de la consommation des générateurs, notamment avec le dépassement du nombre d’heures d’alimentation que nous fournissons, que l’État n’est pas en mesure de garantir. la moitié, sachant que le conseiller du ministre de l’Énergie, Khaled Nakhleh, a confirmé que les trois navires ont déchargé leur cargaison de carburant il y a dix ans.

Saadeh a affirmé avoir soumis plus d’une proposition pour résoudre ce problème, la première étant que les forces de sécurité supervisent la distribution de diesel aux propriétaires de groupes électrogènes et de secteurs, et leur fournissent une quantité spéciale pour assurer leur continuité.

Avec la levée de la subvention partielle qui a été approuvée hier au taux de change de 3900 livres, il s’avère qu’il existe une sorte d’accord caché pour bénéficier des dérivés pétroliers subventionnés, qui apparaîtra après la signature finale du premier ministre par intérim, Hassan Diab.