SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2022, Tuesday |

Quel est le mécanisme approuvé pour la vente des stocks de dérivés pétroliers disponibles sur le marché local ?

La Direction Générale du Pétrole a clarifié, dans un communiqué, le mécanisme pratique qu’elle avait adopté pour la vente du stock actuel de dérivés pétroliers disponibles sur le marché local, sur la base du taux de change officiel soutenu de 1514 livres pour un dollar, par mesure de précaution pour ne pas réaliser de profits aux dépens du citoyen libanais.Ceci est conforme à ce qui a été émis par le Secrétariat général du Conseil des ministres dans la résolution 714 / MS du 26/06/2021, relative à l’autorisation de la Banque du Liban d’utiliser la réserve obligatoire pour ouvrir des crédits pour les carburants tels que l’essence, le diesel et le gaz domestique pendant une période de trois mois.

En conséquence, la Direction a pris les procédures et mesures suivantes, dans l’attente de la publication du tableau des prix des dérivés pétroliers:

« – Vendredi soir dernier, fermeture de toutes les entreprises pétrolières privées d’importations et d’installations à Tripoli et à Al-Zahrani, et s’abstenir de livrer sur le marché local.

-Demander à la Direction générale des douanes de dresser un inventaire du stock de tous les entrepôts des entreprises d’importation du secteur privé et du stock des installations pétrolières à Tripoli et Zahrani.

– Demander à la Direction Générale des Douanes d’annoncer clairement les chiffres de stocks actuels disponibles auprès des entreprises d’importation privées et des installations pétrolières pour calculer la différence de prix des quantités disponibles, après avoir pris la décision de calculer le dollar de soutien aux installations pétrolières à 3900LL/$.Ceci afin de le récupérer au profit de la Banque du Liban, et compte tenu de la possibilité de l’approvisionnement des installations pétrolières de Tripoli et d’Al-Zahrani en fioul pour certains secteurs de base en cas de besoin extrême.

– Demander à toutes les stations-service sur tous les territoires libanais de vendre leur stock actuellement disponible et sur la base du taux de change subventionné,sur 1514 LL/$.La Direction Générale du Pétrole a publié hier un communiqué à cet égard en raison de l’illégalité de la fermeture des stations qui ont du stock devant le public, et a demandé l’assistance des services de sécurité pour ouvrir ces stations tout en prenant les mesures nécessaires à leur encontre.

-Dans le cas où les stations demandent de leur fournir de nouvelles quantités, les quantités restantes disponibles dans leurs magasins sont prédéterminées dans le but de calculer la différence financière en faveur de la Banque du Liban et de la récupérer, par l’intermédiaire des entreprises importatrices qui assurent le fournissement aux stations ou aux distributeurs. Et s’engager à montrer clairement cette différence et avec la responsabilité solidaire entre les stations et les entreprises importatrices qui ont fourni le stock supplémentaire, à condition qu’un calcule des quantités et valeurs entre les deux prix soit effectué selon les règles, dans le but d’envoyer la différence à la BDL.

-Confirmation de l’exclusivité légale du stockage à l’intérieur des stations-service, à l’exception des réservoirs des générateurs et dans les quantités mentionnées dans les circulaires concernées.

– Suite à la rencontre qui a eu lieu samedi dernier entre la Direction Générale du Pétrole et des représentants du Ministère de l’Economie et de tous les services de sécurité et le conseiller du Premier Ministre,il a été décidé de demander aux autorités douanières, à la sécurité publique et à la sûreté de l’État, ainsi qu’au ministère de l’Économie et du Commerce à travers le Département de la protection des consommateurs de faire tout ce qui est nécessaire rapidement que possible pour assurer le suivi de tous les travaux de contrôle de la mise en œuvre de ce mécanisme préparés par la Direction Générale du Pétrole, afin de confisquer les quantités stockées illégalement, d’une part, et de contrôler les stocks et les prix dans les stations et entreprises d’importation, d’une manière qui sécurise la protection directe du citoyen et du consommateur, à travers l’application de rendre la différence de prix du dollar de subvention à la Banque du Liban de la part de tous les acteurs du secteur,pour faciliter l’ouverture des crédits
par la Banque du Liban pour les navires de carburants des secteurs public et privé, qui attendent dans les eaux territoriales. »