SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Quelles sont les matières dangereuses dans le Centrale Électrique du Zouk et comment seront-elles traitées?

La zone de Zouk, de la fumée cancérigène aux matériaux explosifs, peut être plus dangereuse que le nitrate du port, selon le ministre de l’Intérieur Bassam Mawlawi, qui a présenté hier au Conseil des ministres, un résumé d’un rapport de sécurité concernant la situation dangereuse actuelle de le Centrale Électrique du Zouk, ce qui nécessite des mesures préventives rapides.

Dans les détails, selon le maire de Zouk Mikael Elias Beaino, l’usine est fermée depuis plus de trois mois, et il y a des lacunes dans la clôture technique.

Dans une interview accordée à la Voix du Liban, Beaino a déclaré:« Ce sont des matériaux qui servaient à nettoyer les moteurs, à usage électrique.

En plus d’un réservoir contenant de l’hydrogène, des questions techniques que je ne connais pas bien, mais je sais que ces matériaux ne doivent pas être stockés à proximité les uns des autres.

C’est ce qui a poussé le ministre de l’Intérieur à souhaiter la suppression du danger et l’évacuation des matériaux, tant que l’usine ne fonctionne pas à l’heure actuelle.

D’autant plus que les murs qui entourent l’usine sont lâches et peuvent être percés dans le but de vol ou d’abus, étant donné que l’armée a quitté l’usine, et qu’il n’y a pas de gardiennage depuis que l’usine a arrêté la production ».

Le maire espère que le danger est écarté et que l’armée libanaise inspectera les biens, et s’ils contiennent des matières explosives, les traitera de manière appropriée.