SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2022, Tuesday |

Qu’est-ce que Salam a révélé sur le sort du blé et de la farine ?

Le ministre de l’Économie et du Commerce du gouvernement intérimaire, Amin Salam, a déclaré que le taux de change du dollar était « sans contrôle », ajoutant qu’il était « influencé par des décisions politiques en plus de l’offre et de la demande, des importations et des exportations ».

Salam a déclaré dans une interview exclusive à Sawt Beirut International « Les circonstances que nous traversons aujourd’hui ne sont pas de bon augure pour que le dollar baisse bientôt », avertissant que « s’il n’y a pas d’action réelle au sein du nouveau parlement et si le gouvernement actuel cesse de faire des affaires, nous allons augmenter encore plus en dollars ».

Rôle de supervision

« Le rôle du ministère de l’Économie se limite à la « surveillance » » a déclaré Salam, ajoutant: « Lorsqu’il y a un nouveau prix pour le carburant, il est de notre devoir de fournir des patrouilles de contrôle sur les stations et les générateurs pour assurer le respect de la nouvelle tarification émise par le ministère de l’Énergie. »

Sur la question du blé et de la farine, Salam a déclaré qu’il avait « sécurisé de la farine pour tous les fours et contribué à l’ouverture des crédits de blé », et a souligné que « le soutien sera achevé jusqu’à ce que le programme du FMI soit mis en œuvre ».

Salam a déclaré qu’il était « consterné par certains des fours qu’il a tenus à côté et aidé avec toutes les possibilités à sa disposition ».

Salam a ajy « Nous avons assez de blé jusqu’à ce que la Chambre des représentants se réunisse et approuve le prêt de la Banque mondiale. Dans trois semaines, nous pourrons bénéficier du soutien de la Banque mondiale et les aider à sécuriser le blé ».

« Les fours et les moulins doivent assumer leurs responsabilités, ne pas manipuler les quantités, être miséricordieux et ne pas profiter de la crise existante », a déclaré Salam.

Salam a dit « Selon la loi, ce n’est pas permis » ajoutant qu' »en tant que pays, nous devons renforcer notre monnaie nationale pour ne pas frapper le concept souverain de la monnaie nationale ».

    la source :
  • Sawt Beirut International