SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 20 September 2021, Monday |

Qu’est-ce qui a été dit dans la déclaration du comité pour les enseignants contractuels?

Dans un communiqué, le comité pour les enseignants contractuels de l’enseignement de base officiel a annoncé son refus d' »exclure les enseignants contractuels le fait de payer un mois de salaire à chaque employé, comme le reste des employés ».  »

Il a également annoncé son refus d’« exclure les professeurs contractuels de l’indemnité de transport qui a été approuvée pour les professeurs des propriétaires.  »

Et son refus « sur le maintien du juge Majzoub de ne pas appliquer la loi, qui a approuvé le paiement de tous les contrats des professeurs contractuels pour l’année 2020-2021″.

Le comité a déclaré : « Sur la base de ce qui précède, nous avons le regret de dire que l’année académique pour les enseignants contractuels se terminera avant qu’elle ne commence, même si nous sommes avec le début de l’année académique, car c’est nécessaire, mais nos droits sont :

– Payer le coût de la vie équivalent à la hausse du prix du dollar.

– Payer une indemnité de transport équivalente au prix d’un réservoir d’essence.

– N’excluant pas les entrepreneurs et leurs clients de toute soumission faite au secteur public.

– Application de la loi approuvée au Journal officiel et paiement des cotisations de l’année dernière.

– Adoption de la loi sur le paiement intégral des contrats pour cette année.

Elle a souligné que « les professeurs conventionnés représentent 70 % du personnel éducatif des écoles publiques, soit environ 20 000 enseignants, tandis que 30 % des cadres sont des professeurs sous la garde d’une association qui a perdu sa légitimité après la fin de ses obligations légales.  »

Le comité a conclu sa déclaration: « Nous nous excusons d’avance auprès de nos étudiants et de leurs familles, mais d’un autre côté, nous constatons qu’ils sont avec nous victimes aussi, d’un crime appelé début d’une année scolaire sans fournir les ressources économiques et éducatives nécessaires à leur enfants. »