SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 February 2023, Wednesday |

Qu’ont dit les propriétaires d’immeubles locatifs?

Le mini-comité de l’assemblée des propriétaires d’immeubles loués a tenu une réunion d’urgence à distance, qui a débuté par une minute de silence sur les âmes des martyrs et des victimes de l’explosion catastrophique qui a affligé la ville de Beyrouth.  »

Dans un communiqué après la réunion, l’assemblée a déclaré : « Un an s’est écoulé. Jusqu’à ce moment, les propriétaires libanais ne savaient pas qui avait détruit leur gagne-pain.  »

Le comité a déploré ce qui s’est passé hier dans « l’effondrement partiel de l’immeuble résidentiel latent dans le quartier de Hay al-Salam ».

Elle a déclaré qu’elle avait déjà averti « à plusieurs reprises, et à travers tous les médias disponibles, les médias sociaux et les livres ouverts aux trois présidences, que les vieux bâtiments sont des bombes à retardement qui menacent la sécurité des propriétaires et des locataires ».

Et elle a appelé chacun à « prendre ses responsabilités, en plus de tous les harcèlements subis par les propriétaires, et a rappelé que l’Etat libanais doit seul supporter les conséquences de l’effondrement d’immeubles, et que la sécurité publique, et la vie des citoyens, doit être la priorité.

Le comité a demandé au « président du Conseil supérieur de la magistrature, le juge Suhail Abboud, d’assumer ses responsabilités. Et l’émission d’une décision immédiate, de retravailler les comités, et de trancher les dossiers appartenant aux pauvres locataires, qui sont désormais sous sa garde.

Et elle a conclu : « En plus de mettre en œuvre les dispositions de la loi qui lui sont confiées en vertu de sa responsabilité, après avoir accompli le délai légal obligé de le recevoir il y a de nombreuses années. «