SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 25 October 2021, Monday |

Ramzi Al-Moucharafieh: Une deuxième visite en Syrie lorsque nous aurons suffisamment d’informations

Le ministre du Tourisme et des Affaires sociales du gouvernement intérimaire,Ramzi Al-Moucharafieh, a expliqué que « des négociations sont en cours avec la Banque centrale pour emprunter auprès d’elle, à condition que le prêt lui soit restitué lorsque la Banque mondiale accepte de transférer le reste de l’un de ses prêts consacré au secteur de transports vers la carte de financement, et ainsi les fonds de réserve obligatoires ne sont pas utilisés.

Il a souligné: « Nous nous en tenons à la carte électronique en dollars, et nous insistons pour qu’elle reste en dollars pour maintenir le pouvoir d’achat ».En ce qui concerne ce que le parlement a approuvé pour quelqu’un qui a un compte à la banque qui prend 93 dollars de son compte, il a consideré que cela montre que le citoyen est transformé en « mendiant ».

Al-Moucharafieh a révélé dans une interview télévisée qu' »il se rendra bientôt en Syrie, après l’avoir visitée auparavant. Pour nous, le déplacement syrien était un déplacement sécuritaire, pas politique. Lorsque la raison de sécurité est absente, ces personnes doivent rentrer en Syrie, et ils ont tous voté dans l’intérêt du régime. »

Il a noté qu’ « Environ 35% des habitants sont de nationalité syrienne, et nous vivons un problème économique majeur.Un statistique est en cours sur le territoire libanais, et lorsque nous aurons suffisamment d’informations sur la présence syrienne au Liban et à partir de quelles zones ils ont été déplacés, nous effectuerons une deuxième visite en Syrie. »Il a souligné que « 5% des Libanais sont riches, tandis que la classe moyenne a diminué environ 10 à 20%, en revanche, le pourcentage de ceux qui en ont le plus besoin a augmenté et leur revenu avoisine les 700 000 livres, et ils constituent environ 75 % des Libanais, dont 25 % vivent dans l’extrême pauvreté. »

Il a souligné que « si l’on dit que 5% des Libanais sont riches, soit environ 215 000 personnes, en plus d’environ 200 000 familles, soit environ 850 000 personnes qui reçoivent des envois de fonds de l’étranger,qui sont près d’un million de personnes constituant le moteur du tourisme intérieur, et environ 700 000 personnes qui voyageaient avant à l’étranger pour le tourisme sont en train d’effectuer le tourisme interieur. » Il se plaignait de « l’absence de toute infrastructure », en annoncant qu’il dévoilerait un chiffre étonnant, budget du ministère du Tourisme, équivaut à 0,06 du budget de l’Etat, ce qui signifie qu’il n’a même pas atteint 0,1%, notant que le budget du ministère des Affaires sociales représente 1,69 % du budget total. »

En réponse à une question sur les conditions internationales de l’aide du Liban, il a déclaré: « je m’étonne lorsque des responsables étrangers viennent réclamer des réformes. L’initiative française est « une goutte dans la mer de réformes sur laquelle travaillait notre gouvernement ».Pourquoi voulez-vous travailler avec les mêmes politiciens qui ont amené le pays ici et ne voulez pas travailler avec des gens qui n’ont rien à voir avec la corruption? »