SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 December 2022, Sunday |

Reconnaissance du droit des professeurs à plein temps de l’Université libanaises ayant atteint l’âge légal d’être nommés dans son personnel éducatif

La Commission parlementaire de l’administration et de la justice a approuvé la proposition d’une loi visant à approuver le droit des membres à plein temps de l’Université libanaise qui ont atteint l’âge légal d’être nommés à l’unanimité à son personnel éducatif.

La commission a tenu une session présidée par le député George Adwan et à laquelle ont assisté le rapporteur de la commission, le député Ibrahim Azar, et des députés: Bahia Hariri, Ghazi Zaiter, Samir Al-Jisr, Ali Hassan Khalil, Ali Fayad, Bilal Abdullah et le président du Conseil du Conseil d’État, le juge Fadi Elias, au cours de laquelle elle a continué à étudier son ordre du jour.

La session a commencé par étudier la proposition de la loi sur la justice administrative, et a écouté, à cette fin, une explication du présentateur de la proposition, le président du comité, le député Adwan, et d’expliquer au juge Elias « la nécessité de discuter et d’approuver cette proposition », et a souligné « la nécessité de séparer la loi de justice administrative de la loi judiciaire en raison du rôle différent de chacun d’eux », s’opposant « au rôle du Conseil de la Conseil d’État et à la nécessité de développer la loi qui lui est liée pour plus d’une raison ».

Le Comité a ensuite été informé des raisons positives et ses membres ont délibReconnaissance du droit des professeurs à plein temps de l’Université libanaises ayant atteint l’âge légal d’être nommés dans son personnel éducatif
éré sur « la base de la proposition ». Après la discussion et la délibération, Elle a décidé « d’affecter un sous-comité pour étudier la proposition et faire rapport au Comité de l’administration et de la justice ».

Le comité a ensuite étudié la proposition de loi établissant le droit des membres à plein temps du corps professoral de l’Université libanaise qui ont atteint l’âge légal d’être nommés à leur personnel éducatif. Elle entendu une explication du présentateur et elle a été informé des raisons positives et du rapport du Comité de l’éducation et de l’enseignement supérieur. « Cette proposition est nécessaire pour éliminer l’injustice d’un certain nombre de professeurs à temps plein qui ont été lésés par le fait de ne pas avoir renvoyé le Conseil de l’Université au cours de la période précédente », a déclaré le comité.

En raison de contraintes de temps, le comité n’a pas été en mesure d’étudier le reste de son ordre du jour et a décidé « d’ajourner la réunion, afin de poursuivre ses travaux à la réunion de mardi prochain ».