SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 6 February 2023, Monday |

Récupération du secteur touristique après une longue souffrance

Jean Abboud, président de l’Association des offices de voyage et de tourisme, a prédit que le Liban assisterait à une « confiture » pendant les vacances et à un certain nombre de touristes irakiens, jordaniens et égyptiens, s’arrêtant à un phénomène remarquable, à savoir l’arrivée d’un certain nombre de touristes jordaniens par des bus jordaniens, où nous espérons voir des bus libanais circulant sur la ligne Beyrouth-Amman à travers Damas afin de renforcer les relations touristiques libano-jordaniennes. Le syndicat a attiré le ministre du Tourisme sur la question et a promis de s’attaquer à l’équilibre des transports.

Abboud a déclaré à Al-Markazia d’autre part, qu’il y a des voyages touristiques libanais à l’étranger, en particulier à Charm el-Cheikh et à la plage turque d’Antalya, où les familles passent des jours à des prix abordables et des dépenses limitées qu’elles ne trouvent pas ailleurs.

Abboud a déclaré que » les forfaits touristiques annoncés par le ministre du Tourisme de Jbeil, je pense que nous sommes en retard dans leur lancement où nous devrions nous y préparer et une commercialisation réussie à l’extérieur, en échange d’une forte participation des expatriés libanais alors que les avions du Moyen-Orient sont devenus pleins et que l’été est arrivé tôt grâce aux élections législatives qui commencent en mai prochain, il est naturel que l’expatrié qui vient au Liban pour faire son devoir électoral y reste plus longtemps, surtout au mois de En juillet et août prochains. »

Pendant ce temps, un événement touristique a annoncé que le taux d’emploi dans le secteur hôtelier est de 30%, mais le secteur souffre du coût élevé de l’exploitation en raison du prix élevé de l’essence et de la nécessité d’exploiter des générateurs 24 heures sur 24, étant donné que le lancement de forfaits touristiques est nécessaire pour le secteur mais doit être commercialisé tôt et à l’extérieur pour réussir.

Les sources ont été surprises que les Libanais n’aient pas bénéficié du tourisme intérieur et utilisé les vacances pour passer les plus beaux moments au Liban, en particulier dans les zones montagneuses.