SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 October 2022, Saturday |

Retraités de la sécurité intérieure: l’après-16 février n’est pas comme celui qui était avant

Retraités de la sécurité intérieure ont déclaré « Au-delà du mercredi 16 février, ce n’est pas ce qui est avant cette date ».

« Nous n’accepterons plus l’humiliation aux portes des hôpitaux et des banques. Nous voulons tous nos droits », ont déclaré les retraités de la sécurité des revenus dans un communiqué. Ils ont ajouté « Vous devez cesser de nous humilier aux portes de vos banques et cesserez de traiter nos droits criminels, alors ce qui est détourné du ministère des Finances est notre droit. »

Soulignant leur droit de décider comment et quand agir contre eux, les retraités ont déclaré: « Personne autre que nous peu importe comment et quand n’a pas le droit de décider notre sort, ce sont nos droits protégés par des lois et non soumis à votre fraude, vous et la Banque du Liban, nous ne vous permettrons pas de garder notre argent dans vos coffres, mais c’est un droit pour nous d’agir comme nous le souhaitons, nous sommes les titulaires des droits et vous êtes les oppresseurs. »

Ils ont déclaré « Nous sommes des hommes d’action, pas des hommes de mots et vous allez regretter beaucoup votre démagogie, vos méta et vos décisions irréfléchies ».