SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 10 August 2022, Wednesday |

Reuters révèle des documents qui réfutent les déclarations de Salameh sur un examen financier de la BDL !

Des documents vues par Reuters ont montré qu’un audit financier de la Banque centrale du Liban, qui, selon le gouverneur de la banque, Riad Salameh, l’avait innocenté des allégations de corruption est basé sur des informations qu’il avait fournies et « ne constitue pas un audit ».

Dans une lettre datée du 9 septembre 2021, adressée à Marwan Issa Khoury, avocat de Salameh Samaan Ghulam & Partners Accounting and Auditing Company a précisé les modalités de l’audit financier.

La société a commencé à mener l’audit entre septembre et novembre 2021, pour déterminer si Salameh avait détourné les fonds de la Banque du Liban, à la demande de Salameh, et l’audit comprenait la période de 2002 à 2015.

La société indique dans une lettre que les procédures qu’elle met en œuvre ne constitueront pas un audit ou un examen effectué conformément aux normes d’audit internationales. En conséquence, il n’exprime pas d’opinion ou de confirmation.

Khoury a déclaré à Reuters vendredi dernier que la description de l’examen faite par son client était toujours exacte.

Dans des déclarations écrites, il a déclaré : « Ce que M. Salameh a dit est exact et précis : un audit des transactions et des investissements a déjà été effectué et la norme internationale applicable ainsi que les procédures suivies ont été révélées. Il n’y a aucun moyen que quiconque puisse discuter de cette question. »

« Les conclusions sont claires et fondées sur des preuves documentées », a-t-il ajouté.

Dans une réponse par e-mail à Reuters, Antoine Ghulam, associé chez Semaan Ghulam & Partners, a déclaré : « Puisque vous avez obtenu une copie de la lettre commerciale et du rapport auquel vous faites référence ci-dessous, je pense que vous pouvez tirer des conclusions par vous-mêmes. » Il a refusé de donner plus de détails.

Ni le porte-parole du Premier ministre libanais désigné Najib Mikati ni le porte-parole de la Banque centrale du Liban n’ont répondu aux demandes de commentaires sur la divergence entre le rapport et les affirmations de Salameh à ce sujet.

    la source :
  • Reuters