SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 February 2023, Friday |

Rifi : La relation entre nos famille à Denniye et à Bcharré est trop forte pour être ébranlée par un accident

Le général de division Ashraf Rifi a affirmé que « la relation entre nos famille à Denniye et à Bcharré est trop forte pour être ébranlée par un incident ». Rifi a appelé, a travers Twitter, à éviter de se laisser entraîner dans les fausses hypothèses et les jeux de la cinquième colonne, et dit il: » Nous comptons sur les deux régions pour s’entendre et résoudre ce problème chronique ».

Il a appelé la justice à résoudre cette affaire. Et dans un contexte pareille, la commune de Bcharré s’est étonnée de la déclaration du maire de Baqaa Safrin, Bilal Zod, « dans laquelle il affirme que le nom de la commune est devenu Bqaas Safrin, Qornet Al-Sawda, contrairement au réalité juridique, géographique et historique que Qornet Al-Sawda relève du périmètre de la commune de Bcharré, qui fait l’objet d’une édition et d’une identification par le juge immobilier.

Et la commune de Bcharré a considéré, dans un communiqué, « La mobilisation des populations de Bkas Safrin, Danniyeh et du Nord contre les populations de la zone de Bcharré sous prétexte de violations alléguées par les populations de Bcharré contre les bergers de la zone de Bkas Safrin, en plus du fait que la municipalité de Bshafrin a publié des photographies du bétail prétendument tué sur des sites de médias sociaux, est contraire à la réalité Une falsification de la vérité pour donner l’illusion que ce que vous prétendez est vrai.

Et elle a confirmé qu’aucun incident n’a été enregistré ces derniers jours a Qurna Al-Sawda, contrairement à ce qu’affirme la municipalité de Bekasafrine ». Elle a appelé les forces de sécurité intérieure et l’armée libanaise à « agir rapidement, et de mener des enquêtes sur cette affaire et qu’ils annoncent immédiatement les résultats de l’enquête, afin de couper la voie à certains des manipulateurs de la paix civile ».

Elle a souligné : « La question de Qurnet Al Sawda, fait l’objet d’un différend juridique, et nous nous sommes engagés, depuis le premier jour du conflit, à adopter la loi et la justice comme seule référence pour résoudre ce différend. »