SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 December 2022, Thursday |

Safi Kalou à « Sawt Beirut International »: Awkar ne nous gouverne pas…

Le représentant politique de Cheikh Baha Hariri au Liban, Safi Kalou, a déclaré que le départ à la retraite de l’ancien Premier ministre Saad Hariri ne peut à lui seul constituer une opportunité de changement, et a estimé que le changement ne se produira que si l’ensemble du système au pouvoir est chassé des sièges du pouvoir. .

Dans un entretien avec le journaliste Walid Abboud dans le cadre de l’émission « Nous voulons la vérité », Kalou a déclaré que certains dirigeants du « 14 mars » ont manqué aux Libanais, à travers son « Accord quadruple », l’opportunité d’un changement global qui s’offrait après l’assassinat du premier ministre martyr Rafik Hariri.

Il a critiqué les politiques de lier le conflit qui ont été adoptées au fil des années, estimant que lier le conflit n’est pas entre deux parties inégales, dont l’une est paralysée et l’autre est militairement active au niveau des pays de la région.

Dans un contexte connexe, Kalou a soutenu la procédure d’élargissement des condamnations récemment adoptée par le Tribunal international pour l’assassinat du Premier ministre martyr Rafic Hariri, et a déclaré qu’il accusait le Hezbollah de l’assassinat, sous la protection de ce dernier du condamné Salim al- Ayyach.

Et quand Kalou a refusé d’utiliser le terme « dualisme chiite » adopté au Liban parce que c’est un raccourci pour les chiites qui sont différents du « Hezbollah » et du « mouvement Amal », il a dit que le martyre de Hariri est la propriété de tout le Liban et non de la seule secte sunnite, invoquant la scène inclusive de toutes les sectes du centre de Beyrouth.

Électivement, a déclaré Kalou, le mouvement « Sawa Li Lubnan » n’est pas entré dans la mêlée politique pour s’emparer de son propre espace et s’aliéner les autres.

Dans ce contexte, il a souligné que la principale préoccupation est d’amener au Parlement les personnes qui lèvent le drapeau libanais, qu’elles soient ou non affiliées à « Sawa » sur le plan organisationnel.

Il a implicitement suggéré que le mouvement ne mettrait pas la main entre les mains des « Forces libanaises ».

Dans le même contexte, il a confirmé que le chef des « Forces libanaises » Samir Geagea ne sera pas l’un des héritiers du « futur » lors des prochaines élections législatives compte tenu de la structure confessionnelle qui gouverne le pays.

Quant à l’ancien Premier ministre, Fouad Siniora, il l’a qualifié de capricieux, et a refusé de commenter la photo de l’ancien ministre de l’Intérieur, Nouhad Al-Mashnouq, en disant:« Pas de commentaire ».

Sur un autre plan, Kalou a déclaré que les armes du Hezbollah ne sont pas et ne peuvent pas être une garantie pour le pétrole libanais, et que les armes de la légitimité libanaise sont la seule garantie, et il a critiqué l’hégémonie de l’Iran sur la décision officielle libanaise.

Il a dit que si Awkar nous dirigeait, comme l’a dit le secrétaire général du Hezbollah, nous serions ailleurs.

    la source :
  • Sawt Beirut International