SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 14 August 2022, Sunday |

Salam à Sawt Beirut International : Un projet de reconstruction des silos du port de Beyrouth

Omaima Shams El Din

Le ministre de l’Économie du gouvernement intérimaire, Amin Salam, a parlé à Sawt Beirut International de trois solutions durables à la crise du blé, qui sont «Premièrement, la construction de granges dans le port de Tripoli».

Soulignant que ce projet peut être démarré rapidement si l’entité d’investissement ou de soutien sécurise, et il a déclaré que nous travaillons actuellement sur cette proposition.

Il a poursuivi : « Dans ce contexte, nous consultons le Royaume de Jordanie, et j’aurai une visite prochainement, pour bénéficier de leur expérience dans la construction des silos ».

Considérant que cette étape est une solution pérenne car elle préserve le stock stratégique pendant une durée comprise entre un et trois mois, évitant ainsi les interruptions.

Il a ajouté : « La deuxième solution, qui est très importante, consiste à mettre fin au dossier du soutien de l’État libanais aux biens, et le soutien aux citoyens les plus nécessiteux passe par la carte de financement.  »

Et la dernière solution, indique Salam, est de soutenir l’agriculteur libanais à travers les ministères de l’agriculture et de l’économie, et de le motiver principalement à re-cultiver le blé tendre utilisé pour la fabrication du pain, soulignant que le stockage, le soutien aux exploitations agricoles et l’achèvement du dossier d’accompagnement constituent des solutions pérennes.

Salam a expliqué: «Le projet de construction de silos dans le port de Tripoli, qui a été élaboré sur la base d’une étude de l’Union européenne représentée par la Banque européenne, sera soumis au Conseil des ministres et au Premier ministre la semaine prochaine, à condition que le processus d’appel d’offres est ouvert.  »

Il a souligné que le grand plan est basé sur la reconstruction des limons du port de Beyrouth et la construction des limons du port de Tripoli et d’autres dans la région de la Bekaa afin que tous les territoires libanais disposent d’un stock stratégique qui protège le pays pendant une période de neuf mois.