SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 November 2022, Sunday |

Salam: Le gouvernement est déterminé à sortir le Liban de sa crise actuelle

Le ministre de l’Économie et du Commerce, Amin Salam, a affirmé que le gouvernement est déterminé à sortir le Liban de la crise actuelle, soulignant la volonté de renforcer les relations avec les États arabes du Golfe et les États-Unis d’Amérique et de restaurer la confiance internationale.

Lors de ses entretiens à Washington, Salam a mis l’accent sur le département d’État américain, et a rencontré le sous-secrétaire d’État adjoint aux Affaires du Proche-Orient Ethan Goldrich, directeur du bureau du Machrek Steven Butler, directeur des affaires financières et responsable du bureau de l’économie au département d’État. Greg Schiffer, et le haut fonctionnaire du bureau du Liban, Sarah Saperstein, ainsi que l’assistant administratif Carlos Dejuanna.

Le chargé d’affaires de l’ambassade du Liban, Wael Hashem, et le secrétaire Sawsan Awwad ont également assisté à la présence d’un effort pour parvenir à un plan économique sérieux de relance, et d’une volonté de renforcer les relations avec les États arabes du Golfe et les États-Unis, ainsi que de restaurer la confiance internationale.

Il a souligné que tous les efforts sont actuellement concentrés sur l’arrêt de l’effondrement économique, le début de la reprise et l’arrêt de l’inflation.

Il a indiqué que le gouvernement est déterminé à sortir le Liban de sa crise actuelle, expliquant avoir rencontré de nombreux ambassadeurs de pays influents et donateurs.

Il a évoqué sa rencontre avec l’ambassadrice américaine à Beyrouth, Dorothy Shea, où ils ont eu des discussions constructives sur le soutien économique américain au Liban.

Il a également indiqué qu’il avait participé aux réunions tenues à Beyrouth il y a deux semaines par des membres du Congrès américain, dont ils sont revenus avec une impression positive.

Il a évoqué la rupture positive majeure, survenue lors de la récente visite du président français Emmanuel Macron en Arabie saoudite, et l’appel téléphonique qui a eu lieu entre le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman et le Premier ministre Najib Mikati, qui change le cours des choses.

Il a souligné l’importance de rétablir les meilleures relations avec les pays du Conseil de coopération du Golfe.