SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 25 May 2022, Wednesday |

Salam révèle une nouvelle crise du pain

Le ministre de l’Economie et du Commerce, Amin Salam, a annoncé avoir reçu l’approbation officielle du Conseil d’administration de la Banque mondiale pour le prêt d’urgence destiné à soutenir l’importation de blé.

Salam a indiqué, lors d’une conférence de presse tenue cet après-midi au ministère, que « nous voulions tenir cette conférence de presse afin de présenter des nouvelles positives, notamment sur la question de la sécurité alimentaire, à laquelle s’ajoute la question de l’importation de blé, et comme vous le savez, nous travaillons avec la Banque mondiale depuis environ un mois sur un accord pour un prêt bonifié au Liban d’une valeur de 150 millions de dollars pour créer une sorte de stabilité dans le domaine du pain ».

Il a souligné que « la chose la plus importante est de rationaliser la question des subventions au pain au Liban, et cette question a été préoccupée pendant une période très rapide au Liban, et dans tout l’État libanais, nous avons été témoins d’un impact sur le paiement.

Comme la Banque du Liban ne peut pas ouvrir de crédits en permanence, parce que le stock de réserve est devenu très précis, et donc afin d’éviter que le pays n’entre en crise pour les moyens de subsistance des citoyens, nous avons voulu anticiper tout défaut et travailler sur un programme comme celui nous avons travaillé avec la Banque mondiale ».

Il a ajouté que « ce programme ne diffère pas dans sa nature de tout programme dans le cadre de l’accompagnement social, et de la carte d’accompagnement sur laquelle il a travaillé depuis que ce gouvernement a reçu tous les prêts qui entrent dans le cadre de l’accompagnement social dans le pays ».

Il a expliqué:« Nous avons des détails dans ce prêt qui doivent être clarifiés à l’opinion publique, sur la façon dont nous allons gérer ce prêt, qui était initialement d’une valeur de 135 millions de dollars sous la forme d’un prêt bonifié au Liban, et il y a 15 millions sur le soi-disant prêt bonifié, c’est-à-dire avec des intérêts légers, mais ses rendements sont très importants pour le Liban, car nous ne pouvons tolérer aucun défaut dans la question du pain, surtout dans les circonstances actuelles. Ce projet a été approuvé aujourd’hui ».

En outre, a-t-il expliqué, « Nous avons deux sessions du Cabinet cette semaine et la semaine prochaine, et j’espère terminer le projet du Conseil des ministres et le renvoyer au nouveau Parlement pour qu’il l’approuve après l’avoir examiné, et nous espérons que ces choses seront avoir lieu rapidement, car à partir de la date d’approbation, ce sujet peut être Cela prend entre un mois et demi ou deux mois, à partir d’aujourd’hui jusqu’à son démarrage ».

Il a souligné que « ce dont nous voulons rassurer les gens, c’est que nous avons encore des quantités de farine que la Banque du Liban continue de soutenir, et il y a des paiements qui seront coupés cette semaine. Il y a eu un certain retard dans la détermination des crédits à partir desquels le paiement sera effectué ».

Il a souligné qu’« une fois que le parlement aura approuvé, ce prêt sera mis en œuvre, dans le cadre d’un certain mécanisme, et après un mois et demi à compter d’aujourd’hui, nous n’entendrons plus parler de problèmes, et cette émission nous l’avons fait pour soulager la Banque du Liban et la liasse de pain de tous les trébuchements financiers ».