SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 October 2022, Sunday |

Saliba à SBI: Nous appelons le président Mikati à protéger la partie sud et à nettoyer les SILOS et leurs environs

Oumeima Chamseddine
A A A
Imprimer

Mardi 23/8/2022, la partie nord des silos à grains du port de Beyrouth s’est effondrée à cause de l’incendie, qui a duré environ un mois et demi et a provoqué une chute progressive des silos.

L’incendie a commencé il y a des semaines et, le 31 juin, deux silos sont tombés à cause de l’incendie et de la fermentation du blé, et le degré de courbure a augmenté du côté nord des silos, provoquant la chute de certaines parties d’entre eux.

Le quatrième août, le deuxième anniversaire de l’explosion du port de Beyrouth, deux autres silos sont tombés, tandis que la fumée noire et les flammes n’ont pas cessé de s’élever du site, et les silos ressemblaient à une montagne enflammée par le feu.

À propos de cet événement, la députée Najat Aoun Saliba a regretté dans une interview avec « Sawt Beirut International »: parce que l’incendie qui s’est déclaré dans les silos pendant environ un mois et demi et n’a pas été éteint a conduit à l’incendie du bâtiment et à la fissuration des fondations jusqu’à ce que les silos du nord se produisent.

Peu importe si les fondations nord sont fissurées par l’explosion, l’incendie ne devrait pas être laissé sans traitement, et considérant que la chute des silos nord devrait éteindre les flammes de manière permanente, notant que le côté sud est toujours fixé, elle a appelé les ministères concernés à nettoyer immédiatement et éteindre complètement le feu avant que le côté sud ne se fissure à mesure que le côté nord se fissure.

Elle a appelé le Premier ministre par intérim Najib Mikati à mettre en œuvre ce qu’il a promis la nécessité de protéger le côté sud et de nettoyer les absurdités et ses environs, tout en appelant les citoyens à faire attention, au cas où ils seraient situés dans un endroit proche des absurdités, et conseillé de porter des masques pour éviter la poussière, elle a rassuré qu’il n’y a pas de gaz toxiques et pas besoin de paniquer.