SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 September 2022, Thursday |

Salloum à Sawt Beirut International: Les médicaments seront disponibles dans les pharmacies

Oumeima Chamseddine
A A A
Imprimer

Le président de l’ordre des pharmaciens, Joe Salloum, a déclaré lors d’un appel avec Sawt Beirut International que des médicaments seraient disponibles dans les pharmacies, notant que la levée des subventions sur les médicaments fabriqués au Liban avait eu un impact positif sur la situation des médicaments au Liban.

Il espérait qu’il y aurait un soutien pour les matières premières utilisées dans l’industrie pharmaceutique, de sorte qu’il y aurait une augmentation de la production de médicaments fabriqués localement.

Salloum a appelé le ministère de la Santé à développer une politique pharmaceutique durable, ce sur quoi travaille le syndicat des pharmaciens afin que cette politique ne change pas avec le changement de gouvernement, soulignant que l’objectif principal est l’intérêt et la santé du citoyen, la sécurisation de la carte pharmaceutique, le soutien à l’industrie locale et la préservation de l’identité du Liban.

Salloum espérait que la signature du ministre de la Santé Firas Abyad permet d’avoir un impact sur l’indice d’augmentation du prix des médicaments en tenant compte du taux de change du dollar noir pour pousser les importateurs et les usines pharmaceutiques à remettre une partie des médicaments après avoir cessé de livrer le médicament aux pharmacies il y a deux semaines en raison de la différence entre l’ancien et le nouvel indice.

Il y a 12 usines pharmaceutiques au Liban équipées des dernières technologies et fonctionnant conformément aux normes internationales de l’industrie pharmaceutique et fabrique 1 200 médicaments pour les maladies chroniques les plus courantes telles que les maladies cardiaques, la pression, la sororité, le cancer, les maladies respiratoires et autres.

Notant que les prix des médicaments fabriqués au Liban sont inférieurs de 25 à 55% aux prix des médicaments importés et que certains médicaments ont des prix inférieurs de 70%, qui augmenteront bien sûr après la levée des subventions.