SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 September 2022, Friday |

Samy Gemayel: Nous ne laisserons pas notre pays aux loubards

Le chef du parti Kataeb, le député démissionnaire Sami Gemayel, a indiqué que «nous célébrons la fête du travail avec les pires jours où le travail et les travailleurs passent au Liban». Et il a poursuivi: «Si nous voulons restaurer le respect du travailleur, nous doit avoir un État respectable qui impose la primauté du droit et assure la stabilité des travailleurs et des investisseurs. ».

Il a ajouté: «Année après année, les« jeunes »ont utilisé l’argent des Libanais pour couvrir la corruption de l’État avec les projets de Humayun, et les gouvernements des colonies depuis 2016 savaient qu’ils dépensaient l’argent des Libanais sans leur faire peur.

Gemayel a également déclaré: « Nous ne laisserons pas notre pays aux voyous, nous les avons essayés et avons guéri le résultat. Nous devons nous organiser et bien travailler pour retrouver l’espoir de construire un meilleur Liban et de le libérer de la tutelle qui lui est imposée », considérant que «nous arrivons à des jours très difficiles et soulevons des soutiens et les remplaçons par ce qu’on appelle la carte de rationnement est une nouvelle invention pour mettre le peuple libanais à genoux et les humilier.

Il a noté: «La classe moyenne deviendra une classe pauvre. La classe dirigeante ne fait pas confiance au pays, et il est nécessaire d’achever le soulèvement qui a commencé dans la rue lors des élections législatives et en construisant un front d’opposition national, souverain, national, libanais face au «coup de grâce des voyous» qui gouverne le pays , et c’est ce sur quoi nous travaillons. Et il y a un risque que si la politique de subvention est retirée et remplacée par la carte, l’objectif sera d’inventer un nouveau mécanisme pour mettre les gens à genoux afin d’obtenir cette carte. La carte de financement est la carte de la corruption, de l’assujettissement et de l’humiliation du peuple.