SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

SBI suit par voie aérienne la recherche de personnes disparues dans la mer de Tripoli


Le journaliste de SBI , Rabih Chantaf, et le photographe qui l’accompagne, ainsi qu’un groupe de professionnels des médias, se sont joints à un hélicoptère de l’armée libanaise pour poursuivre les recherches des disparus dans le naufrage du bateau à Tripoli samedi soir.

Le commandant de la marine de l’armée, le colonel Haitham Dannaoui, a révélé lors d’une conférence de presse les circonstances du naufrage du bateau Tripoli, que le bateau qui a coulé est fabriqué en 1974, mesure 10 mètres de petit et 3 mètres de large et que la charge autorisée n’est que de 10 personnes et qu’il n’y a aucun moyen de sécurité à l’intérieur.

Il a confirmé qu’une patrouille avait tenté d’exhorter le bateau grec à revenir parce que la situation n’était pas sûre et que si nous n’arrêtions pas le bateau de couler en dehors des eaux territoriales libanaises, ajoutant: « Le commandant du bateau a essayé de s’échapper et a frappé le bateau des forces navales de l’armée libanaise et l’arme n’a pas été utilisée par nos éléments. »

Il a ajouté « L’armée a essayé d’empêcher le bateau de démarrer, mais il était plus rapide que nous ».

« Le bateau a coulé à cause de la surcharge très rapidement et sans la présence de notre personnel à proximité, le nombre de victimes aurait été plus élevé. »

Il a déclaré « Il y a 45 survivants et aujourd’hui, nous avons cinq corps en plus de l’enfant qui est mort hier et il pourrait y avoir des personnes disparues que nous essayons de découvrir. »

Il a souligné « Nous ne pouvons pas encore compter combien de personnes étaient sur le bateau et il y a des sanctions importantes pour le propriétaire de la contrebande. Nous avons actuellement un accusé avec des assistants qui ont plus d’un côté qui ont reçu de l’argent des citoyens, donc nous ne pouvons pas encore compter combien de personnes étaient sur le bateau. »