SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 February 2023, Thursday |

Shehadeh Al-Masry a déclaré à « Sawt Beirut International »: Il y a une pénurie de blé subventionné par certains moulins

Après que le taux de change du dollar est monté à 50000 livres pour un dollar, le chef du Syndicat des fours et boulangeries arabes de Beyrouth et du Mont-Liban, Nasser Sorour, a annoncé que « les boulangeries ont tendance à cesser de travailler dans les salles d’exposition et à distribuer aux magasins et supermarchés.

Et ceci au cas où le ministre de l’Economie, Amin Salam, n’émettrait pas un prix compatible avec la hausse démentielle du taux de change du dollar, qui a dépassé le seuil des cinquante mille livres sur le marché noir ».

Sawt Beirut International a fait une tournée pour suivre la crise du pain et de la farine et a communiqué avec Shehadeh Al-Masry, le chef du Bakery Workers Union, qui considérait normal que le prix d’un paquet de pain augmente après le dollar. Le taux de change est passé à 50 000 et 80 % des matériaux qui entrent dans la fabrication du pain sont tarifés en dollars.

Le capitaine espérait que leur voix atteindrait les propriétaires des boulangeries après avoir ignoré les droits des travailleurs, après la publication d’un mémorandum par le ministre du Travail, Mustafa Bayram, pour mettre en œuvre la loi du travail pour les travailleurs de la boulangerie et leur donner leurs droits légitimes, y compris les opportunités annuelles, les indemnités de transport et les congés de maladie.

Lorsqu’on lui a demandé s’il y avait une crise du pain ou de la farine, il a confirmé qu’il y avait une pénurie de blé subventionné par certains moulins, mais il n’y avait pas de pénurie de rations de farine subventionnées pour les boulangeries selon les tableaux publiés par le ministère de l’Économie tous les 15 jours.

Un membre de l’Association des boulangeries artisanales d’Al-Margouk au Liban, Hassan Sabah, a également été contacté, qui a indiqué que le gouvernement n’avait pas donné l’ordre à la Banque du Liban d’ouvrir un crédit.

Il était prévu que la question du pain et des fours soit discutée lors de la session du cabinet hier, mercredi 19/1/2023, et elle a été reportée à la prochaine session, et pour cette raison, des signes de crise se profilent à l’horizon.

A confirmer que la quantité de blé n’est suffisante que pour 10 jours, selon les sources des moulins.