SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 January 2023, Friday |

Sources diplomatiques à « Sawt Beirut International »: Borrell se rend au Liban après-demain pour discuter du dossier gouvernemental

Des sources diplomatiques européennes ont révélé à « Sawt Beirut International » que le ministre des Affaires étrangères de l’Union européenne, Josep Borrell, se rendra au Liban vendredi.Où il s’entretiendra avec des responsables libanais sur l’évolution de la formation du gouvernement et les sanctions que l’union menace d’imposer à ceux qui empechent à la formation,de plus que la moitié des États membres de l’union sont avec le fait d’imposer des sanctions.Mais les pays européens observent maintenant la performance des politiciens libanais pour savoir s’ils faciliteront ou non la formation d’un gouvernement au cours de cette semaine.Et il y a un sommet européen le 24 juin, où le système de sanctions contre les obstructionnistes au Liban est censé avoir été mis en place.Et il porte un message européen clair aux responsables libanais sur les sanctions.

Alors que d’autres sources diplomatiques dans une capitale préoccupée par le dossier libanais confirment que la formation du gouvernement est liée à la question des négociations américano-iraniennes, soulignant à « Sawt Beirut International » que l’Iran rassemble ses cartes à ce stade de la négociation et détient la carte libanaise, alors que Washington a demandé aux responsables Libanais de laisser leur dossier à part des autres dossiers et négociations en cours.

L’Iran ne détient pas la carte libanaise seulement, mais il ne négocie pas facilement avec les Américains. Le résultat de la négociation est donc stable, jusqu’à présent, mais sa dynamique est lente. Washington compte pour s’assurer de la fin du sujet de l’Iran et des missiles balistiques.

A ce stade, ceux qui empeche la formation d’un gouvernement au Liban jouent pour gagner du temps et attendent que certains faits changent. Peut-être que l’affaire joue en faveur de l’Iran et du « Hezbollah » au Liban et en Syrie.La situation du Liban, qui s’effondre actuellement, n’affecte pas directement la position russe au sommet d’aujourd’hui avec les Américains, mais plutôt l’Iran est le principal dossier.Les Russes ont des points communs avec l’Iran, et ils ne veulent pas l’embarrasser et ne viendront pas avec Washington contre l’Iran.

Le gouvernement est lié aux developpement régionales, et en même temps, il n’y aura pas d’aide internationale pour sauver radicalement la situation. Il y a de l’aide à travers les Nations Unies et les ONG. Et les pays n’aideront pas maintenant parce que la plupart d’entre eux ont des lois qui empêchent le gouvernement et leurs politiciens de donner un aide à tout organisme officiel soupçonné d’être corrompu.

    la source :
  • Sawt Beirut International