SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 26 October 2021, Tuesday |

Sukkarieh critique le « massacre » de la liste des prix des médicaments

Le chef de la Commission nationale de la santé – « La santé est un droit et une dignité »- Dr Ismail Sukkarieh, a critiqué dans une déclaration aujourd’hui, « le massacre de la liste des prix des médicaments annoncée par le ministère de la Santé publique, car les gens ne peuvent pas payer. »

Il a également été surpris par « l’acquiescement du ministère à la décision du gouverneur de la Banque du Liban, qui a calculé le dollar au prix de 12.000 livres, de sorte que les prix des médicaments ont augmenté beaucoup plus que les capacités du citoyen, car il a augmenté entre quatre et six fois, ce qui fera que la plupart des patients achètent des médicaments avec le nombre de pilules, après leur incapacité à payer le prix d’une boîte entière. »

Il a déclaré : « Voilà comment les promesses de rationalisation des subventions se sont traduites après neuf mois de commercialisation médiatique, tout comme les mois qui ont été gaspillés sans former un gouvernement, ce qui est commun, c’est de perdre plus de temps et de provoquer plus d’effondrements. Nous assistons à un massacre des prix dans les pharmacies, et nous avions prévu et mis en garde à plusieurs reprises, tout comme nous avions mis en garde contre les manœuvres du gouverneur de la Banque du Liban, et l’échec de ceux qui étaient chargés de lui faire face, en particulier le ministère de la Santé, le syndicat des pharmaciens et la commission parlementaire de la santé. »

Sukkarieh a ajouté : « Voici le résultat. Plus de mise à mal de la santé des gens avec la difficulté du traitement pharmacologique dans les conditions scientifiques requises, après l’escalade du siège de ses hôpitaux, et l’absence continue du laboratoire central… Après chaque rationalisation, les citoyens sont sous le poids de plus de cauchemars. »