SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 16 October 2021, Saturday |

Tlais: Il n’y a pas de tarif unifié jusqu’à présent

Le chef des syndicats des transports terrestres au Liban, Bassam Tlais, a indiqué que le secteur des transports terrestres est le premier touché par la question des prix élevés des carburants, d’autant plus qu’il n’y a pas d’alternative au secteur des transports privés en l’absence d’un secteur des transports publics au Liban.Il a souligné que le secteur des transports est un secteur vital et que l’État n’est pas autorisé à le traiter comme les autres secteurs en lui laissant se débrouiller.

Dans une interview télévisée, Tlais a déclaré que le secteur de transport aux régions libanaises sont dans le chaos et qu’il n’y a pas de tarif unifié jusqu’à présent.Bien que le tarif officiel soit jusqu’à present est 4000 livres notant qu’il est émis par le ministère des Travaux.On comprend les chauffeurs après que le prix d’un bidon d’essence est passé à 71 mille livres libanaises.