SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 December 2022, Friday |

Tracy Chamoun: Les tirs de roquettes ne sont que pour détourner l’attention du 4 août

L’ancienne ambassadrice Tracy Chamoun a estimé que « le tir de roquettes du 4 août est une tentative de détourner l’attention de l’explosion dans le port de Beyrouth, dont le Hezbollah est le plus grand coupable ».

Elle a déclaré: « Le tir de roquettes par une partie libanaise depuis l’intérieur du territoire libanais est un acte terroriste, car il viole les lois internationales. Ce n’est pas la partie qui doit défendre la terre, mais l’armée libanaise et le Hezbollah, qui ne représente pas le peuple libanais dans son ensemble.  »

Et elle a poursuivi: « Et donc il ne peut pas faire un tel pas. »

Et elle a vu sur MTV que: « Le président de la République, Michel Aoun, devrait profiter de ce qui s’est passé aujourd’hui à la frontière sud, pour convoquer une conférence nationale, pour discuter de la stratégie de défense.

Elle a expliqué que « le pays ne peut plus supporter après avoir été au bord de la mort ».

Concernant le dossier du gouvernement, elle a déclaré : « Il y a des données personnelles pour le président Aoun, et il y a une volonté de garder le contrôle entre les mains d’un groupe spécifique dans le prochain gouvernement. Pourquoi n’y a-t-il pas d’hommes d’État qui pensent dans l’intérêt du pays loin de l’égoïsme ?

Je suis contre la nomination du président Mikati car j’aurais préféré que de nouveaux visages soient choisis.  »

Elle a ajouté: « Il y a un jeu à désigner le président Mikati, pour qu’il soit nommé par un groupe politique, et qu’un autre parti s’oppose à la nomination, mais l’intention n’est pas là, et quand ils veulent imposer quelque chose au chef du Mouvement patriotique libre, Gibran Bassil, ils sont capables de le faire. »

Il a souligné qu’ils veulent un gouvernement d’eux-mêmes qui ne présente aucun danger pour eux, et qu’ils veulent atteindre leurs objectifs, « même si les gens arrivent sur le terrain ».

Elle a ajouté: « Le peuple désespère des gens qui ne se soucient que de leurs intérêts et de leurs désirs, et je n’ai aucune ambition à atteindre, et j’étais heureuse de retourner au Liban si nous vivions dans le chagrin. »

Elle a expliqué que « le succès de l’opposition est lié au peuple libanais qui votera aux élections législatives, et tous ceux qui sont encore au parlement aujourd’hui ne font pas partie de l’opposition, et je dis aux indépendants du parlement de démissionner maintenant afin qu’ils ne se brûlent pas lors des prochaines élections. »

Elle a souligné que « la base du changement est le peuple, et la première responsabilité incombe à lui, à commencer par ne pas accepter de pots-de-vin et à étudier mes options pour me présenter aux élections législatives ».

Elle a indiqué qu’« il y a une possibilité que les élections législatives n’aient pas lieu, car le parlement actuel est celui qui élira le président de la république, et la majorité est aujourd’hui entre leurs mains, et ils sont capables de créer plusieurs arguments, afin de les empêcher d’avoir lieu, et si nécessaire, il faut aller vers l’escalade dans la rue, afin d’éviter de la reporter sous quelque prétexte que ce soit.

Elle a annoncé qu’elle participait à l’anniversaire de l’explosion du port de Beyrouth en disant : « Mon cœur s’est agrandi. aux politiciens, qu’ils n’étaient pas capables d’« hypnotiser les gens sur de la soie ».

Elle a déclaré: « Je n’ai pas compris le comportement du président français après le 4 août, pour faire flotter la classe politique, qui s’est moquée de lui et il a appris sa leçon, mais aujourd’hui il essaie d’aider le peuple libanais ».

Et si elle précise qu’elle respecte « le commandant de l’armée, car il a été contraint de demander de l’aide à ses éléments, et c’est une position honorable pour lui et j’ai toute confiance en lui ».

Elle a estimé: « La prochaine étape a besoin d’un président extérieur à l’institution militaire, c’est-à-dire ayant une formation économique, sociale ou diplomatique, car le travail sera lié à l’aide financière, aux projets et au secteur bancaire ».

Chamoun a annoncé qu' »un certain nombre d’ambassadeurs et d’employés d’ambassades sont transférés dans des hôtels, en raison du rationnement de l’électricité, et la communauté internationale est prête à nous aider, mais nous devons d’abord nous aider nous-mêmes ».