SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 December 2022, Monday |

Turquie lève l’interdiction d’importer de la ferraille en provenance du Liban

Le ministre de l’Économie et du Commerce, Amin Salam, a officiellement annoncé la levée par la Turquie de l’interdiction d’importer de la ferraille en provenance du Liban, garantissant environ 100 millions de dollars par an au Liban.

Salam a déclaré: « Lors de ma rencontre à Ankara avec le ministre turc du Commerce Mehmet Muş, le ministre de l’Intérieur Süleyman Soylu, le président du haut-commissariat mixte libano-turc et ministre des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu, dans le cadre de la visite d’Etat du président Najib Mikati à Ankara à la tête de la délégation ministérielle, nous avons discuté des mesures que nous pouvons prendre pour augmenter le taux commercial à des niveaux plus élevés que ceux atteints jusqu’à présent, et nous avons souligné l’importance de la mise en œuvre de l’accord de libre-échange. Nous sommes convenus de tenir une réunion du Haut-Commissariat mixte en Turquie dès que possible. La partie turque, sur la recommandation du président Recep Tayyip Erdogan, a exprimé la volonté des entreprises turques de commencer à mettre en œuvre d’importants projets d’infrastructure, y compris la reconstruction du port de Beyrouth.»

« À la suite de ces réunions bilatérales, nous avons réussi à lever l’interdiction d’exporter de la ferraille vers la Turquie, notant que l’embargo a privé l’économie libanaise de près de 100 millions de dollars de recettes d’exportation par an depuis 2018, selon les chiffres de la Direction générale des douanes du Liban.»

Salam a poursuivi : « Le ministre Muş m’a contacté et m’a informé que la décision était devenue officielle et que le Liban pouvait immédiatement retourner à l’exportation de ferraille. Cette étape positive avec le privilège de la Turquie soutient l’économie libanaise à un stade très délicat dans lequel le Liban appelle tous ses pays frères à l’aider à sortir de sa crise aiguë en préparation de l’achèvement du processus de redressement et de réforme vers le nouveau Liban, destination de l’investissement, de la prospérité et de l’éclat. »