SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 November 2022, Monday |

Un appel de la Banque mondiale aux responsables

La Banque mondiale a publié la déclaration suivante:

« Le gouvernement libanais a annoncé le début du versement de transferts monétaires à 150 000 familles libanaises parmi les plus pauvres dans le cadre du projet de filet social d’urgence financé par la Banque mondiale, connu sous le nom de programme « Aman ».

Le programme fournira à environ 680 000 personnes des transferts monétaires mensuels de 20 dollars par membre de la famille (maximum 6 par famille), plus un montant fixe de 25 dollars par famille. Il couvrira également les frais scolaires directs de 87 000 enfants âgés de 13 à 18 ans afin de réduire le décrochage scolaire dans les familles les plus pauvres.

Cette aide d’urgence apportera une aide d’urgence aux familles libanaises vivant dans l’extrême pauvreté qui, depuis deux ans et demi, souffrent du stress d’une crise économique et financière aiguë qui a entraîné une augmentation significative des niveaux de pauvreté, alarmant des taux d’inflation et une forte détérioration du pouvoir d’achat de la population.

Cette annonce intervient après l’achèvement du processus d’inscription des familles libanaises sur la plateforme de filet de sécurité sociale « Daam ».

La plateforme, qui est gérée par IMPACT sous la tutelle de l’Inspection Centrale, a permis l’enregistrement des familles libanaises souhaitant bénéficier du programme et l’examen de leurs demandes selon les plus hauts standards de transparence et d’efficacité. Elle tenait également à assurer une communication permanente avec les Libanais et à leur fournir toutes les évolutions et messages de base liés au programme.

Le nombre total de familles inscrites sur la plateforme d’accompagnement a atteint 583 000, dont 200 000 familles remplissaient les critères de sélection initiaux du programme « Aman ».

Le 17 février, les visites à domicile des familles pour vérifier l’éligibilité des bénéficiaires potentiels ont commencé.

Le processus de vérification est géré par le Programme alimentaire mondial et se poursuivra jusqu’à la mi-juin. Afin de sécuriser le plus rapidement possible les transferts d’argent vers ceux qui le méritent, les processus de vérification, d’éligibilité et de paiement se déroulent actuellement en parallèle.

Le PAM versera les transferts en espèces aux familles éligibles par l’intermédiaire d’agents locaux de transfert d’argent.

Il est prévu que l’ensemble des 150000 familles seront couvertes d’ici fin juin 2022, à condition que les transferts dus à toutes les familles éligibles soient versés rétroactivement à partir de janvier 2022 pour une durée d’un an.

Il convient de noter que le projet de filet de sécurité sociale d’urgence a lancé le processus de mise en place des systèmes de base pour un filet de sécurité sociale national solide au Liban.

La Banque mondiale s’est engagée à respecter les normes les plus élevées de transparence et de lutte contre la corruption dans la mise en œuvre des programmes.

Dans ce contexte, un tiers indépendant est engagé pour être responsable du suivi de la mise en œuvre du programme, y compris l’enregistrement, l’éligibilité, la vérification et les montants des transferts monétaires, dans le but de s’assurer que les transferts monétaires parviennent aux bénéficiaires prévus.

En outre, le programme comprend un solide mécanisme de règlement des plaintes qui garantit que les demandes de renseignements et les plaintes sont traitées rapidement et efficacement.

La Banque mondiale renouvelle son appel aux décideurs politiques libanais pour qu’ils procèdent rapidement à l’adoption d’un plan de relance économique et financière et qu’ils mettent en œuvre des réformes urgentes et attendues depuis longtemps afin d’éviter la destruction complète de ses réseaux sociaux et économiques ».