SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 6 December 2022, Tuesday |

Un député des Changeurs : Ceux qui s’en tiennent à Mouawad cherchent à améliorer les termes de la négociation avec le Hezbollah

Nombre de députés du Changement ne cachent pas que leur rejet du député « Michel Moawad » a été provoqué par un différend avec lui sur un certain nombre de points stratégiques, notamment ceux liés à sa vision économique et financière.

Dans ce contexte, l’un de ces députés a déclaré à Asharq Al-Awsat, sous couvert d’anonymat : « Moawad a sa vision de la situation à laquelle nous sommes arrivés et de la solution, et nous avons une vision complètement différente, et nous sommes convaincus que quiconque soutient Mouawad sait aujourd’hui qu’il est incapable d’assumer la présidence, et ils détiennent sa carte et tentent d’augmenter le nombre de voix qu’il obtient pour améliorer les conditions de négociation avec le Hezbollah et ses alliés.

«Lorsque le moment d’un règlement majeur à l’étranger viendra, la plupart de ceux qui s’accrochent à Moawad chez eux respecteront ses termes, après avoir reçu, comme d’habitude, des quotas et des avantages, avec de fortes chances que le règlement inclura la présidence de la république. et le gouvernement.

Le député du bloc « Changement », Firas Hamdan, ne cache pas que son désaccord et un certain nombre de ses collègues avec Mouawad est « un différend économique et social direct, notamment sur la question de la répartition des pertes ».

Soulignant que leur point de vue « contredit complètement l’approche de Moawad, et nous considérons que ceux qui portent la responsabilité sont les banques, leurs membres, leurs principaux actionnaires et les bénéficiaires de l’autorité et de la responsabilité ».